La musique ultramarine en fête dans les jardins du Ministère des Outre-mer

Vues : 488

A l’hôtel de Montmorin, Laura Beaudi, chanteuse et aujourd’hui présentatrice était une invitée spéciale à la fête de la Musique à Paris. La martiniquaise était « maître d’orchestre » de cette grande soirée gratuite. Récit en images de cette fête ultramarine organisée par le Ministère des Outre-mer, rue Oudinot dans le septième arrondissement.

20160621_193107

Hier soir, la 35ème édition de la fête de la musique avait pour thème « la musique plus forte que tout ce qui pourrait nous diviser ». Cette fête initiée par le musicien américain Joel Cohen et reprise par Jack Lang en 1981 alors ministre de la culture, est une occasion chaque année pour tous les français, de danser et de s’amuser ensemble un même soir.

20160621_193206

Entre spectacles, soirées, concerts, toutes les villes de métropoles y compris celles d’outre-mer ont participé aux 17 000 concerts prévus et 10 millions de personnes attendues ce mardi 21 juin, le jour le plus long de l’année.

20160621_183838

Dès 18 heures, entre les gouttes de pluie, le groupe tahitien Téa qui a fait l’ouverture du concert a, ainsi que la Ministre, exhorté la presse à « mettre en avant la musique des Outre-mer ». Un message important pour l’élue. Selon George Pau-Langevin, la voix des artistes sur les radios et télévisions en France n’est pas assez entendue dans les médias français.

20160621_201227

Une constatation dont Laura Beaudi se fait l’écho, la présentatrice reconnaît que « la Ministre a trouvé les mots justes » pour exprimer ce que pensent depuis longtemps les musiciens des Outre-mer. Pour la présentatrice, il faudrait « arrêter de cantonner les musiques tropicales aux musiques de l’été ». Vous l’entendrez en interview à la fin de cet article.

20160621_194842

Si certains artistes réagissent et se lancent dans « l’auto-production » pour être plus visibles, pour Laura Beaudi, les résultats ne sont pas toujours probants. D’où l’importance pour les musiciens de mieux se « professionnaliser » dans ce domaine pour être mieux reconnus sur le marché de la musique.

20160621_191110

C’est du maloya qui rythme les pas du public sur le gazon mouillé. Le groupe Lindigo de la Réunion, s’est spécialement déplacé pour cette fête musicale. Avec 500 concerts et trois albums, c’est l’un des groupes les plus populaires de l’île. Leur devise « Quand tu sais d’où tu viens, tu sais où tu vas », leur musique : « un maloya hommage aux ancêtres ».

20160621_195056

La chanteuse Sarah Médard, d’origine mahoraise est arrivée en France à l’age de huit ans. Après 10 ans passées à Fort-de-France en Martinique, la responsable du groupe qui s’exprime en créole dès qu’elle en a l’occasion, reste nostalgique de l’île. Maquillée au bois de sental et en costume traditionnel, elle entame des titres dans sa langue maternelle « le shimaoré ».

20160621_200815

Erick Pedurand, a acheté son costume chez les sapeurs congolais à Paris! Avec The Keeys, Erick Perdurand mélange les rythmes antillais, africains et soul. Pour cette soirée de fête de la musique, c’est un hommage à la musique traditionnelle antillaise, celle d’Eugène Mona.

20160621_212624

En coulisse Maurane Voyet se prépare, Victor Ô de Martinique également et aussi les interprètes du groupe multi-artistes du producteur martiniquais Joël Jaccoulet. Goldee, E.Sy Kanenga, Jann Baudry, tous ces antillais sont réunis dans l’Album « Créole pop » sorti en décembre 2015 aux Antilles et en début d’année 2016 en Métropole.

20160621_202739

L’infatigable Dominique Tauliaut, se prépare lui aussi à braver la fine pluie qui continue. Le percussionniste qui intervient sur le prochain album de Yannick Noah accompagne certains musiciens ultramarins invités ce mardi soir.

20160621_213146

Pour assurer les pauses musicales, le Dj choisi est un artiste, reconnu dans sa profession comme l’un des plus talentueux, c’est VJ Lou.

20160621_203601

Dans le public, Claudine qui est est en France depuis trois ans ne résiste pas au «  Zouk de Kassav », comme beaucoup d’antillais qui arrivent par petit groupe dans le jardin de la Ministre George Pau-Langevin.

20160621_203514

Tyssia Gatuhau fait une escale de quelques jours en France, elle est aussi de la fête. La calédonienne de Paita repart jeudi matin pour de nouvelles aventures musicales en Nouvelle-Calédonie. Depuis 20 ans, Tyssia Gatuhau gratte sa guitare sur les routes.

20160621_213820

La nuit est tombée quand la présentatrice Laura Beaudi annonce la suite du voyage musical, elle présente un artiste guyanais. Tedjee Dyrsen est sur scène pour un show de quatre titres. L’artiste surnommé le « lover-engagé » a réussi à séduire tous les spectateurs de l’hôtel Montmorin qui se restauraient sur place grâce à des foods trucks aux couleurs caraïbes.

20160621_213607

Ce mardi soir la fête de la musique s’est achevée avec beaucoup d’artistes et d’invités heureux d’être là. Un public malgré tout qui a eu du mal à entrer dans la danse, des spectateurs quelque fois gênés par la pluie.

20160621_201113

Le temps plus clément en fin de soirée leur aura permis tout de même d’apprécier autrement, d’autres talents de la musiques ultramarines à Paris. (Ecoutez Laura Beaudi en fin d’article)
Reportage Dorothée Audibert-Champenois

Photos Dothy A-Ch :


1 commentaires :

  1. El denonciator

    Et pourquoi pas un retour à une foire coloniale pendant qu’on y est. La musique ultra marine est française en théorie au meme titre que la musique bretonne ou corse. Que la France commence par appliquer la loi sur les quotas de diffusion dans les radios pour les production ultra marines mais bien françaises….

    Marre d etre pris pour un con

Les commentaires sont fermés