La Tempête Tropicale Chantal a rapidement traversé la Martinique

Vues : 67

chantal-lamentin

Retour au vert  ce jour mais hier la Tempête Tropicale Chantal a traversé la Martinique, avec des vents plus forts sur les hauteurs de la de l’île, de 80 à 100 km/h, rafales jusqu’à 120 km/h causant quelques dégâts tout de même.

Aucun blessé n’a été déploré par les services de secours.

chantal-f-d-f-2

Les principales conséquences de Chantal portent sur les axes routiers. Sur terre, les interventions des sapeurs-pompiers (69) ont essentiellement concerné des mobilisations pour des arbres et des poteaux électriques sur les routes, des inondations de cave et de l’assistance ponctuelle à des personnes en difficulté.

En mer, 1 famille à bord d’un catamaran dont le mouillage était instable, Anse Mitan, a été évacuée par la SNSM et son embarcation sécurisée.

Les services des routes du Conseil régional et du Conseil général ne signalent plus d’axes totalement coupés. En revanche, des perturbations subsistent ponctuellement. 30 000 clients d’EDF sont actuellement privés d’électricité, du fait de gros dégâts sur le réseau des lignes moyennes tension, basses-tensions et les branchements individuels. Ces coupures touchent particulièrement le nord-atlantique et le sud de l’île.

EDF a déclenché le plan ADELE de gestion de crise et des cellules de crises sont activées pour rétablir le réseau. Les opérateurs d’alimentation en eau martiniquais rencontrent actuellement des difficultés liées aux ruptures d’alimentation en électricité. Un travail est actuellement en cours avec EDF.

Le rétablissement du réseau électrique, le maintien des capacités de production d’eau potable et le dégagement des axes de circulation sont les priorités.

La vigilance de la population reste de mise :

– après le passage de la tempête les automobilistes doivent rester prudents, des chutes d’arbres et de débris peuvent encore encombrer les voies de circulation,

– la traversée des gués et des cours d’eaux reste déconseillée dans l’attente d’un véritable retour à la normale