La « terreur » de 9 ans restera scolarisée

Vues : 5379
ecole-gros-morne

Vendredi dernier (15 janvier), les parents d’élèves l’école mixte C du Gros-Morne ont bloqué l’entrée de l’établissement. Ils voulaient dénoncer le comportement d’un élève de CM1 qui agresse ses camarades et le personnel de l’école.

Les cours reprennent aujourd’hui, à l’école mixte C du Gros-Morne, après un week-end assez tendu. Le jeune de 9 ans contre lequel les parents d’élèves ont manifesté vendredi dernier, est de retour dans l’établissement. L’école étant obligatoire jusqu’à 16 ans, il reste scolarisé dans l’établissement. Un enseignant spécialisé doit être nommé dans les jours à venir.

En fin de semaine les parents avaient tiré le signal d’alarme suite au comportement violent récurrent de l’élève de CM1. Une situation qui dure depuis plusieurs années et qui semble s’aggraver avec le temps. Plusieurs plaintes ont été déposées contre le garçon de 9 ans après de violentes agressions commises à l’encontre de ses camarades.

L’élève en question est bien connu de tous. Il est accusé de frapper, mordre ou encore menacer ses camarades. Il semblerait que le personnel ne soit pas épargné. L’enfant tente parfois de s’infliger également quelques violences au risque de se blesser à n’importe quel moment. Les parents ont alerté à de nombreuses reprises l’académie pour qu’une solution soit mise en place afin de le surveiller.

Le garçon serait suivi par des spécialistes à cause de ses accès de violence. Un placement en famille a été ordonné mais son entrée en vigueur prend du temps.

A.G

Photo d’illustration


5 commentaires :

  1. Nicolas

    Dans un établissement scolaire, a t-on besoin d’attendre sur les parents pour trouver des solutions à ce cas extrême? Les enseignants auraient-ils peur de représailles?…..

  2. Chanou

    Je me pose juste une question…
    Où sont donc les parents de cet enfant? juste qu’à preuve du contraire cé pa an mèl ki chié’y en plein vol?
    Parents prenez vos responsabilités et surtout ba ich zot an éducation digne de ce nom… sinon pôté capot’ kon tout’ moun merde!!!

  3. Emma

    Un éducateur pour un enfant ?! L’éducation nationale a les moyens ! Cet éducateur sera derrière cet enfant du début à la fin de la période scolaire ?
    Solution qui n’en n’est pas une, qui mobilise des moyens disproportionnés ! Si cet enfant n’est pas « sociable », quel est l’intérêt de le maintenir au sein d’une communauté qu’il perturbe depuis des années ?!
    Ou quand « l’intérêt » d’un seul prime sur l’intérêt public…..

  4. kinta

    Enfant issue de l’amour de deux êtres ou née à la suite d’un coup de « P…e » sans condom ?
    Il est violent, alors, mettez le hors d ‘état de nuire.
    L’école est obligatoire jusqu’à 16 ans mais pas au détriment des autres élèves.
    Voyé y ban mwen é zot ké vweè rézilta !

  5. Ste

    Bonsoir,

    Cet enfant doit avoir quelque chose sur le cœur pour avoir une telle violence en lui!

    As-t’on vu ce qu’il se passe à son domicile?

    Il faut bien sur pouvoir le faire changer et s’intégrer auprès des autres, mais il faut peut être avoir un autre discourt envers lui que de le blâmer…

    Peut être pas grand chose à dire vue que c’est une terreur, mais parfois entendre des compliments et des encouragements peuvent être la graine qui permettra un épanouissement et sagesse….

    Et un gros travail derrière

Les commentaires sont fermés