L’acteur martiniquais Lucien Jean-Baptiste a remis le Prix Océans 2017 à Sébastien Marques

Vues : 258

Samedi 27 mai c’était la remise du Prix Océans au Théâtre Croisette, place de la quinzaine à Cannes, suivi de la projection du court-métrage primé en 2016 à Cannes.

« L’arbre et la pirogue » du calédonien Sébastien Marques a été récompensé ce samedi lors de la clôture de Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes 2017. Le lauréat a été salué par le public (très nombreux) en présence d’Osange Silou-Kieffer. Journaliste et coordonnatrice du prix Océans qui signe cette année, sa cinquième édition.

Le jury du Prix Océans, présidé par Lucien Jean-Baptiste et la chaîne FranceÔ représentée par Catherine Barry, a récompensé à Cannes, un court-métrage calédonien choisi au mois d’avril dernier. Précédé d’un déjeuner organisé par l’île de la Réunion, un peu plus tôt dans la matinée, c’est à 16 que la cérémonie de remise de Prix a débuté se prolongeant avec la projection du film réunionnais « Tangente » de Julie Jouve et de Rida Belghiat.

Créé en mai 2012 par France Ô, en collaboration avec Regards ultramarins, Unifrance, la Quinzaine des Réalisateurs, la Ruche Studio et le Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI), le prix Océans organisé par la guadeloupéenne Osange Kilou Kieffer, « récompense un scénario de court-métrage ayant une thématique socioculturelle ultramarine ».  Pour cette édition 2017, parmi 65 scénarios le jury, présidé par l’acteur martiniquais Lucien Jean-Baptiste a sélectionné un film de la Nouvelle-Calédonie, «l’Arbre et la Pirogue» de Sébastien Marques.

Prix océans 2017 «L’arbre et la pirogue » du réalisateur calédonien Sébastien Marques.
L’arbre et la pirogue est tourné entièrement en langue régionale kanak. Un jeune kanak voit « d’un mauvais œil l’arrivée progressive de la modernité au sein de sa tribu symbolisé par le premier poste de télévision installé dans la case du chef. Entre égarement et parcours initiatique, le jeune homme se raccroche à la tradition de peur de perdre ses racines »
Ensuite, a été projeté le film récompensé en 2016. Un drame familial raconté dans « Tangente » et réalisé en duo par Julie Jouve et Rida Belghiat

« Florie, jeune maman réunionnaise, est incarcérée pour le meurtre de son compagnon violent. Sur autorisation du juge, elle court le Grand Raid, librement, parmi 2700 coureurs. Ce périple de 3 jours et 3 nuits dans les montagnes de la Réunion est un dépassement physique pour les coureurs. Florie, doit aussi faire face aux démons de son passé. »
Les acteurs du court-métrage sont Christelle Richard, Brice Deliry et Jean-Louis Levasseur

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Photos C’news Actus Dothy