L’ancien directeur de l’Opéra de Paris s’insurge contre les attitudes racistes de la Direction

Vues : 1613

Encore un débat sur la diversité qui divise. L’ancien Directeur de L’Opéra de Paris, Benjamin Millepied dénonce des pratiques racistes dans un milieu très conservateur, celui de la danse classique. Les mots sont distillés depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Les Danseurs et danseuses noir(e)s ne sont pas les bienvenu(e)s dans les chorégraphies de l’Opéra.

La Direction est pointée du doigt, elle qui ostensiblement refuse de mêler dans ses corps de ballets les danseurs issus de la diversité.

C’est en 2014, que le mari de Nathalie Portmann, est engagé comme directeur et chorégraphe de la danse à l’Opéra de Paris. Danseur hors pair, il commence sa carrière en France puis il part aux Etats-Unis. Quand Benjamin arrive à l’Opéra, il entend dépoussiérer la vieille dame, donner plus de souplesse aux danseurs et surtout toucher au tabou du racisme. « J’ai entendu clairement qu’on ne met pas une personne de couleur dans un corps de ballet, parce que c’est une distraction » (Slate 4/02/16). Le nouveau Directeur veut mener ce combat pour plus de diversité.

Il fait danser une métisse en tant qu’Étoile, la place suprême! Lui qui a longtemps vécu aux États-Unis, est surpris de la réaction de l’équipe dirigeante. « Quand on arrive des États-Unis et qu’on entend cela, ça fait peur ». Il entend casser ce racisme et s’interroge : Comment changer le public du Ballet si on n’a pas sur scène des gens dans lesquels le public peut se reconnaître ? En essayant de réinventer le Ballet de l’Opéra de Paris durant 14 mois comme Directeur de la danse, Benjamin Millepied a réussi a soulever et mettre à jour les fonctionnements discriminatoires de la prestigieuse Institution de la danse à Paris. Sa remplaçante Aurélie Dupont, ancienne étoile du Ballet, devra désormais composer avec les nouvelles attentes des danseurs issus de la diversité.

Dorothée Audibert-Champenois

®closermag