Un collectif appelle au boycott des grandes surfaces en Martinique les 1er et 2 Octobre

Vues : 7772

Un collectif, composé de citoyens martiniquais, lance un appel au boycott des grandes surfaces en Martinique les 1er et 02 octobre 2016 ! Le groupe invite la population à ne pas se rendre dans les centres commerciaux et supermarchés ce week-end pour lutter contre la vie chère. Selon leur constat, « il y a un appauvrissement du Martiniquais qui s’endette, qui ne peut plus subvenir convenablement à ses besoins »,

Sommes nous prêts à nous passer de caddies de courses pendant deux jours, si c’est pour la bonne cause ?

Ci-dessous l’appel au boycott publié sur la page Facebook de « Martinique : l’île aux Pigeons »:

Suite aux différents coups de gueules sur la vie chère en Martinique du à la main mise d’une minorité sur la grande distribution avec la complicité de beaucoup de nos politiciens qui leur permettent d’accroitre encore un maximum de surface sans réelle concurrence, il y a eu des suggestions très intéressantes pour mener le combat.
Celle qui semble être la plus pertinente est un boycott des grandes surfaces le 1er et le 02 Octobre !!

Les barrages ou opérations escargots ne servent à rien, on se fait du mal, on gêne les propres martiniquais désireux de se déplacer librement, et le mouvement devient impopulaire.
Attention pour que ce soit pertinent, cela ne sert à rien de remplir son caddie la veille ou le surlendemain de l’opération.

Il y a un appauvrissement du Martiniquais qui s’endette, qui ne peut plus subvenir convenablement à ses besoins, et une partie de notre jeunesse déjà au chômage s’oriente plus facilement vers des actes crapuleux.

400.000 habitants et à peine 1000 qui s’engraissent depuis la nuit des temps, on ne peut pas avoir les mêmes personnes qui importent, qui distribuent et qui vendent le produit, on ne peut pas accepter que toutes les grandes surfaces soient détenues par les mêmes familles.
Beaucoup de Martiniquais ne peuvent pas devenir propriétaires car le matraquage économique conduit à l’impossibilité d’accéder à des prêts leur permettant de vivre décemment.

C’est une première action pour conduire nos élus à axer leur priorité politique sur notre pouvoir d’achat et non sur la guerre de la CTM…….
Êtes-vous prêts à deux journées de boycott des grandes surfaces le 1ER et le 2 Octobre !!!
C’est un premier pas pour se faire entendre, et ensuite nous continuerons le combat contre d’autres secteurs comme la distribution de l’eau potable, des forfaits mobiles, fixes ou internet….etc

Attention à toutes dérives racistes ou propos injurieux, le combat est sur la vie chère en Martinique, s’il y a des dérives nous serons considérés comme des racistes qui ont créé une page pour exprimer leur haine, ne donnons pas de bâtons à ces profiteurs pour se faire battre.


19 commentaires :

  1. julia

    Jmen fous royalement. Je gagne bien je vis bien. J’vais pas me mettre du stress inutile sur mon dos. Un boycott de 2j ne fera rien avancé. Bye

  2. ANNE972

    l’idée du boycott est bonne, mais je pense que cela ne servira à rien… le mieux aurait été de boycotter enseigne par enseigne et sur une durée plus longue… exemple pendant un mois on boycotte carrefour, carrefour baisse ses prix, on y retourne et on boycotte hyper u ou géant, si carrefour relève les prix, on boycotte à nouveau

    tant que les prix ne baisse pas drastiquement

  3. Malik

    Tant que le martiniquais ne sera pas solidaire rien ne bougera. Apparemment certains dans leurs petits confort n’ont rien à branler de la situation du pays ou de leurs compatriotes qui souffrent chaque jour avec des prix exorbitants!!!

    1. estripeaut

      Evidemment,et c’est la le probleme,tant qu’on sera divisé on ne solutionnera rien du tout,et il faudra attendre N génération à venir,pour voir les choses changer vraiment. Mais j’espère me tromper.

  4. FOUMIROUGE

    Je reviens d’un séjour en île de France. c’était ma première fois.
    J’ai pu manger sainement avec un budget minime.
    Je suis revenue révoltée des prix pratiqués chez nous.
    Les produits frais sont hors prix tant sur les marchés – tout à 2€ – que dans les supermarchés…
    Quant au sucre excessif qui est mis dans les yaourts, les boissons de type soda et coca, le pain mie etc….
    Acheter les bons produits à des prix raisonnables et supprimer les lobbies qui se sucrent sur notre dos.
    Il faut que nous prenions soin de notre santé puisque notre CHU est en déliquescence !
    Arrêtons de consommer ce qui nous fait du mal et en plus cher !
    Il faut faire pression sur ces lobbies !
    Cette grève à la consommation est un bon début et je remercie ceux qui l’ont initié qui ont à cœur la défense
    de nos intérêts. Nous devrions les remercier et adhérer en masse.

    1. toupiti

      Où sont passés nos jardins créoles qui nous nourrissaient et réduisaient nos allées venues dans ces supermarchés? Plus personne ne veut manger du fruit à pain. Qui connait le petit concombre piquant? Réduisez vos consommations.

  5. LOUIS-JOSEPH

    L’initiative est excellente Mais je me dis depuis un certain temps que la Martinique est une terre à paradoxe; quelle formule, quel moyen, quoi faire pour que nous comprenions que, oui, l’union fait la force?
    Pour ma part, je pense que les associations de consommateurs et les syndicats devraient faire un travail sérieux, qui aboutirait à une charte, avec les politiques. Nous devons aussi nous mettre de leur coté sans penser à la politique politicienne, sans se renier, pour l’intérêt commun.Nous voyons bien que les opérations ponctuelles, au coup par coup, s’évanouissent le temps d’un éclair.
    A moins que certains attendent l’explosion qui sera une situation catastrophique pour TOUS. Pourquoi tous les droits acquits l’ont été par le sang. … Il faudrait peut être revoir le mode de revendication (?) CORDIALEMENT

    1. CLAIRE

      Agissons ensemble, trouvons des solutions, il y a trop de moyens de communications pour ne pas réussir ce combat, soyons des modèles pas des victimes!

  6. CLAIRE

    JE prends l’exemple de la grêve du 5 février 2009, quand un arrivage de poissons se faisait à Bellefontaine, avec le bouche à oreille tout le monde était au courant.
    Aucun combat, n’est facile, je sus aussi prête, c’est une nouvelle manière de vivre que j’ai décidé de pratiquer, car je ne veux plus ramper aux pieds de ceux qui m’ont assez asservi.
    Pour ma part, je reviendrai sur ce post communiquer des bons plans.
    En tout cas, je suis aujourd’hui fière de constater qu’il y a en Martinique des compatriotes, et je serais encore plus fière quand je verrai les résultats de cette démarche, il y a certainement des hauts et des bas, mai ne lâchons rien, restons solidaires.
    Quand à ceux qui s’en branlent, ce sont ceux qui ont l’esprit aussi étroit, ce laxisme qui ont favorisé que des profiteurs nous asservissent je vous laisse avec cette devise créole: lè bab’ kanmard’ ou pri difé rouzé taw!
    Aux autres je le redis soyez fier de vous, ne lâchons pas le combat, pliss.foss.tchimbé.raid

  7. Céline

    Cela devrait être facile pour les adventistes de contribuer(volontairement ou pas) a ce mouvement , car ils respectent le quatrième commandement et le dimanche vont rarement faire les courses .Et bien entendu en tant que défenseurs de la santé , devraient tout faire pour cultiver des fruits et légumes etc et partager, échanger, vendre a des prix raisonnable leur produits.

  8. Girard

    Vous avez raison de nous inciter à moins de consommation, en tous genres. Ceux qui disent s’en foutre, soyez un peu solidaires des moins aisés, et même si ce n’est que la goutte d’eau du colibri,,,il participe à éteindre ce feu bouillonnant.gwadloup et mawtinik même combat, arrêtons d’engraisser les grandes surfaces.

  9. SYLVESTRE Alex

    Je suis tout à fait d’accord avec cette initiative. Cependant le martiniquais et surtout, sans faire injure à qui que ce soit, celui qui a le moins de revenu, aime trop le confort. C’est beaucoup plus facile d’aller en grande surface que d’utiliser les produits de la terre, de la mer, des rivières.
    Toutefois il faut de telles actions en réactions des prix exorbitants pratiqués sous les trpoiques.
    Alex

Les commentaires sont fermés