L’audience contre l’Union des Femmes de la Martinique reportée

Vues : 22

union-des-femmes-martinique

Rita bonheur et Nicole Ramael de l’UFM étaient convoquées au tribunal de grande instance de Fort-de-France ce mardi 27 mai dans la matinée. Les deux militantes de l’Union des Femmes de la Martinique sont poursuivies suite à une plainte déposée par le colonel de gendarmerie Gilles Bellamy.

Communiqué de l’UFM suite à l’audience de ce matin :

« Fort de France, le 27 mai 2014

L’audience prévue ce matin 27 mai suite à l’assignation de Mr Bellamy contre l’UFM a été reportée à une date ultérieure non encore précisée.

Nous remercions chaleureusement les très nombreuses personnes qui, en leur nom propre ou au nom de leur association, parti, syndicat, nous ont témoigné de leur soutien par tous les moyens : internet, oralement, sms etc…et leur présence au tribunal aujourd’hui.

Cette solidarité qui nous fait chaud au coeur montre que le travail fait par l’UFM est reconnu et apprécié de la population. Nous continuons à penser que dans cette affaire, nous avons rempli pleinement nos missions, et uniquement nos missions.

En cette année des 70 ans de l’UFM, nous continuerons ce que nous faisons depuis 70 ans : contribuer à faire avancer les droits des femmes. Et ce que nous faisons plus particulièrement chaque jour depuis 15 ans que nous avons ouvert cet Espace d’Ecoute, d’information et d’Accompagnement : aider les femmes victimes de violences qui viennent nous voir.

A la veille de la Journée martiniquaise de lutte contre les violences dans le couple, le 13 juin prochain, en mémoire de Sandra et de toutes ces femmes assassinées en Martinique, pour toutes ces femmes qui ne peuvent toujours pas vivre en toute liberté, nous continuons résolument notre action.

Le report de cette audience ne doit surtout pas entamer notre indignation par rapport à cette assignation, et la mobilisation pour que l’UFM soit reconnue dans son rôle d’association d’aide aux femmes victimes de violences, donc pour qui toute condamnation est impensable.

Nous vous tiendrons au courant des suites et vous donnons rendez-vous pour les prochaines

mobilisations solidaires.

Pour l’UFM
Rita Bonheur »