Laure-Anaïs Abidal, une miss qui décolle !

Vues : 2704

Laure-Anaïs Abidal, la dauphine de Miss Martinique 2017 s’est envolée ce dimanche 12 novembre pour Paris afin de participer au concours de Miss France 2018 qui aura lieu le 16 décembre prochain.

Au jour de son départ Laure-Anaîs affiche avec assurance un sourire rayonnant, une élégance innée et semble bien déterminée à aller jusqu’au bout !

-« Je fais du sport depuis toute jeune, je pratique l’athlétisme et le tennis, et j’ai une coach qui m’entraîne pour avoir un physique et un mental d’attaque !» Les autres candidates à l’élection de Miss France (30 au total) sont prévenues, il va y avoir du sport !

C’est l’heure de pointe pour les départs à l’aéroport Aimé Césaire. Il y a donc du monde, et Anaïs Abidal ne boude pas son plaisir de constater sa popularité naissante.

Outre ses amis et les membres de la délégation miss Martinique présents (dont Aurélie Joachim Miss Martinique 2016), ses premiers fans ou des passagers en transit à l’aéroport interpellent Laure-Anaïs pour l’encourager ou se faire prendre en photo avec elle.

Laure-Anaïs enregistre ses bagages au comptoir Air France entre deux photos avec des fans, « love is in the air » !

Même un groupe de jeunes danseurs et musiciens présents dans les parages l’invite pour une danse improvisée où une foule vient communier avec elle. Mais attention, il ne faudrait pas lui faire rater son avion à notre miss, direction sans plus tarder à la zone d’embarquement !

Mais surprise de taille, pour ceux qui ont suivi le feuilleton du mois d’août dernier : qui l’attend en haut de l’escalator ? Et bien Jade Voltigeur ! La lauréate Miss Martinique 2017 disqualifiée en raison du fameux tatouage (celui masqué au fond de teint…). Celle-ci d’ailleurs ne perd pas son titre mais c’est bien sa dauphine Laure-Anaïs Abidal qui représentera la Martinique pour l’élection nationale en décembre prochain. Sourires et embrassades, la polémique semble bien loin. Tous unis vers le même objectif ?


-Quelles sont vos émotions à quelques minutes du départ et devant toute cette effervescence ? -« C’est beaucoup de joie et d’excitation. Je suis contente de voir que le public est venu nombreux pour m’encourager, j’espère leur faire plaisir et gagner ! »

Son « coach » (Sonia Remus) confirme qu’elle a travaillé « pour développer son charisme, son potentiel, sa grâce innée et pour pouvoir rayonner sur son jury, le public, et faire la différence »

Au moment de franchir la zone sécurisée, un dernier au revoir, toujours le même sourire et une émotion encore plus palpable : souhaitons lui bonne chance et d’autres belles émotions dans les prochaines semaines !

Texte et Photos : Fabrice Morel


4 commentaires :

  1. Girard julien

    Une miss adorable, on lui souhaite une longue vie et du succés dans le concours qui s annonce trés serré…
    Jolies photos et jolie plume, bonne continuation Fabrice!

    Répondre
  2. Yann

    Tres belles photos et article. En espèrant que Laure-Anaïs devienne notre future Miss France.
    Congratulations Fabrice well written article, au plaisir d’en lire d’avantage…..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *