L’Avenue de la Paix associée au nom de Clarissa Jean-Philippe

Vues : 727
20160109_123513

C’était aujourd’hui à Montrouge (Hauts-de-Seine), une cérémonie de recueillement pour les proches de Clarissa Jean-Philippe, en présence du Président de la République François Hollande. La policière assassinée aura désormais un lieu où on pourra honorer sa mémoire. Elle est une des victimes des attentas de Janvier 2015 à Paris.

L’Avenue Pierre Brossolette, un lieu de mémoire qui, pour la circonstance était fermée en partie au public. Les caméras, journalistes, badauds et sympathisants étaient retenus par  un périmètre de sécurité bien large qui ne laissait rien filtrer.

20160108_180605

Peu nombreux mais sensibles à cet évènement, ceux qui se sont déplacés ce matin à Montrouge, nous ont parlé de la peine et la tristesse encore palpables depuis la disparition prématurée de la policière municipale. Certains ont travaillé avec Clarissa  à l’Avenue Pierre Brossolette; ( comme ses collègues  encore bouleversés), d’autres ( comme Charles) connaissent sa famille originaire de la commune de Sainte-Marie à la Martinique.

20160109_132849

Nous avons rencontré la mère de Clarissa, Marie-Louise, elle est arrivée ce matin pour l’occasion. Elle est soulagée que tant de monde parle, discute et honore sa fille, morte à 26 ans le 8 Janvier 2015, durant un contrôle de routine.

20160109_123259

C’est maintenant officiel; une stèle lui est dédiée sur cette avenue face à l’endroit exact où elle a été tuée. A quelques pas, c’est une plaque qui porte son nom apposé à celle du nom de l’Avenue de la Paix. D’ailleurs, Clarissait habitait avec son compagnon à quelques pâtés de maisons du lieu de son exécution, nous a rapporté un voisin qui l’a connaissait.

C’est à la Synagogue, une rue plus loin que nous avons échangés quelques mots avec la maman de Clarissa Jean-Philippe. Souriante et soulagée après cette première commémoration, juste avant de partir pour Carrière-sous-Poissy, pour un autre hommage.

Ecoutez Marie-Louise Jean-Philippe, la mère de Clarissa :

 

Dorothée Audibert-Champenois


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés