Le 33ème RIMA teste ses aptitudes à vivre en milieu hostile

Vues : 48

Du 20 juillet au 07 août 2015, la 1ère compagnie du 33e régiment d’infanterie de Marine (RIMa) a suivi un stage d’aguerrissement au centre d’aguerrissement outre-mer et de l’étranger (CAOME) afin de tester ses aptitudes à vivre en milieu hostile.

Chaque marsouin armant le 33e régiment d’infanterie de Marine suit cette préparation opérationnelle intensive au CAOME durant son séjour de quatre mois. Les instructeurs proposent un stage de formation au combat en forêt tropicale et d’exercice au commandement en situation de fatigue. Pendant deux semaines, les sections apprennent les techniques de survie en zone hostile : chasser, dépecer et cuisiner un animal, construction d’abris camouflés, rendre l’eau potable, etc.

Stage du CAOME du la 1ère Cie du 33ème RIMA.

Ce stage d’aguerrissement délivré par le CAOME concourt donc à la préparation opérationnelle du 33e RIMa – composante terrestre des forces armées aux Antilles, lui permettant d’être toujours prêt à et en mesure de conduire les missions qui lui sont confiées par le commandant supérieur des forces armées aux Antilles.

Échelon d’urgence au sein de la Caraïbe, le 33e RIMa a vocation à être projeté sur très court préavis en tout point de la région, grâce aux moyens interarmées stationnés dans la zone Antilles/Guyane. Ses missions sont :

  • D’être en mesure d’intervenir et de porter assistance à la population française et étrangère de la Caraïbe dans le cadre des plans de secours en réaction à des catastrophes naturelles
  • D’être en mesure de conduire une intervention militaire pour mener une évacuation des ressortissants en autonomie ou en appui de pays de la région Caraïbe avec qui la France détient des accords de Défense
  • De mener des actions de coopération régionale et entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des nations présentent dans la zone maritime Antilles.
  • De participer à l’exercice de la souveraineté de la France aux Antilles, au rayonnement de notre pays dans l’arc caribéen.
  • De participer au lien armée-nation en conduisant notamment des préparations militaires supérieure ou découverte au profit des jeunes antillais.

Réputé dans toute la Caraïbe pour son exigence physique, le CAOME a notamment accueilli en 2014 quatre détachements militaires étrangers. Militaires canadiens, cadets dominicains, policiers saint-luciens ou militaires dominiquais se sont ainsi forgés le corps et l’esprit à résister en toutes circonstances dans ce centre de formation commando.

Stage du CAOME du la 1ère Cie du 33ème RIMA.

Le passage de la 1ère compagnie au centre d’aguerrissement outre-mer et de l’étranger du 33e régiment d’infanterie de Marine représente enfin une plus-value pour la préparation opérationnelle permanente des soldats de l’armée de Terre. Cette préparation bénéficiera donc également au régiment d’origine de cette compagnie tournante. Début septembre les soldats de la 1ère compagnie rentreront au 152e régiment d’infanterie de Colmar en étant plus aguerris encore, et formés au combat dans des conditions climatiques plus proches de celles des théâtres d’opérations extérieures où sont actuellement engagées les forces armées françaises.

Toutes les photos :