Le capitaine de frégate Michael Vaxelaire prend le commandement du Germinal

Vues : 110

Le lundi 11 janvier 2015, le contre-amiral Olivier Coupry, commandant supérieur des forces armées aux Antilles, a fait reconnaître le capitaine de frégate Michael Vaxelaire comme nouveau commandant de la frégate de surveillance (FS) Germinal. Il succède au capitaine de frégate Samuel Dupont.

Entré dans la Marine en 1997, le capitaine de frégate Michael Vaxelaire est un expert aux multiples facettes. Surfacier, le capitaine de frégate Vaxelaire a tout d’abord découvert les opérations de surveillance maritime ainsi que les opérations dites de service public que conduit la Marine nationale – les opérations de l’action de l’Etat en mer. Affecté à bord du patrouilleur La Boudeuse en océan Indien, il a ainsi participé à une opération de sauvetage au large de l’île de Sainte-Marie à Madagascar ou encore au déroutement d’un navire en action de pêche illégale dans la ZEE française. Spécialiste de la lutte anti-sous-marine, le CF Vaxelaire est également un « chasseur » de sous- marin.

faa-prise-de-commandement

Son affectation à bord de la frégate anti-sous-marine De Grasse aura confirmé son engouement pour la chasse. Son envie de se dépasser perpétuellement le pousse ensuite à suivre le cours de plongeur-démineur. Certifié en 2004, il passe huit années opérationnelles intenses, tantôt déployé au large des côtes françaises, tantôt en opérations ou exercices multinationaux, tantôt en charge de l’entraînement et de la formation du personnel de la force de guerre des mines.

Ce goût pour l’Humain, il le mettra également à profit lors de sa dernière affectation, au sein du service de recrutement de la Marine où il est chargé du recrutement des officiers. Sa culture de la chasse, son expertise des opérations de l’action de l’Etat en mer, du travail en inter-administrations et en interalliés lui seront plus que bénéfiques pour l’exécution de ses nouvelles fonctions de commandant d’un frégate de surveillance, spécialiste elle de la chasse aux narcotrafiquants en mer.

Bilan des 18 mois de commandement du capitaine de frégate Samuel Dupont :
De juillet 2014 à janvier 2016, le Germinal a mené des opérations de lutte contre le narcotrafic dans l’arc caribéen et en océan Atlantique. Ces opérations spécifiques de l’action de l’Etat en mer constituent le cœur de métier des frégates de surveillance aux Antilles. 10 interceptions de navires transportant de la drogue ont été conduites par l’équipage du Germinal avec l’un ou l’autre des détachements hélicoptères embarqués (Panther de la 36F ou Alouette III de la 22S) permettant ainsi que plus d’une tonne de cocaïne et plus de deux tonnes de marijuana ne soient retirés du marché européen et que 15 narcotrafiquants ne soient écroués.

Déployée en Afrique de l’ouest d’août 2015 à novembre 2015, la frégate de surveillance Germinal a également participé à la protection des intérêts français dans la zone et contribué à la diminution de l’insécurité maritime en aidant les marines africaines riveraines à renforcer leurs capacités d’action dans les domaines de la sécurité et de la surveillance maritime. Plus de 130 marins africains ont été formés par l’équipage du Germinal durant cette mission Corymbe, des entraînements communs ont été conduits avec 5 marines africaines et le Germinal a représenté la France, la Martinique et la ville des Trois-Îlets en particulier dans 7 pays d’Afrique de l’Ouest.

Parfaitement intégrée dans le tissu local, la frégate de surveillance Germinal a intensifié son partenariat avec la ville des Trois-Îlets comme en janvier 2015 où cinq habitants de la commune des Trois-Îlets, ville partenaire de la frégate, ont eu l’opportunité de monter à bord pour vivre, durant neuf heures, la vie d’un marin embarqué. Ces opérations entrent dans le cadre du lien nécessaire entre l’armée et sa nation.