Le CHUM recherche 50 volontaires pour tester un vaccin contre le chikungunya

Vues : 237
chu-de-fort-de-france-en-martinique-

Vous avez entre 18 et 60 ans et vous êtes en bonne santé, vous pouvez participer à la recherche d’un vaccin contre le chikungunya. Ce programme va commencer début juillet, au Centre d’investigation clinique (CIC) du CHUM.

Le CHU de Martinique recrute 50 personnes d’ici fin août afin de participer à des essais vaccinaux prometteurs. Les médecins participent à la mise au point d’un vaccin avec le service de santé publique américain, le NIH (National institutes of health) de Washington. Cette technique récente de vaccin a déjà fait ses preuves contre l’hépatite B ou le papillomavirus. Pour rassurer les volontaires, il n’y a pas d’effets secondaires, hormis une petite gêne au niveau du point d’injection.

Les tests sont menés simultanément en Guadeloupe, mais aussi à Porto Rico, en République dominicaine, et en Haïti. Trois cents personnes en ont déjà bénéficié. Dans les autres pays, les essais ont débuté depuis six mois. Les participants seront constitués en deux groupes : l’un qui aura une injection du vaccin, l’autre qui aura un placebo, afin de pouvoir comparer les effets. Les participants seront dédommagés financièrement à hauteur de 75 euros par visite. Les personnes intéressées peuvent s’adresser au Centre d’investigation clinique (CIC) du CHUM : 0596.59.26.97 Mail : cic-ec.chu@chu-fortdefrance.fr

Conditions pour y participer :

  • Être âgé de 18 à 60 ans
  • Vivre en Martinique
  • Être en bonne santé.
  • Ne pas avoir été atteint par le chik (une prise de sang confirmera). Par contre, vous pouvez avoir eu la dengue ou le zika.

Déroulement du suivi :

  • Deux injections à quatre semaines d’intervalle en intramusculaire
  • Un suivi assuré pendant un an et demi
  • Dédommagement : 75 euros par visite. Douze visites sont prévues.