Le collectif des éleveurs martiniquais veut rétablir la vérité

Vues : 1049

Dans un communiqué adressé à notre rédaction, le collectif des éleveurs martiniquais dit vouloir rétablir la vérité ! Les éleveurs professionnels de la Martinique se disent victimes d’attaques injustes et mensongères …

Voici l’intégralité du communiqué :

« Les attaques qui sont continuellement faites à l’encontre des éleveurs martiniquais sont injustes et mensongères. La vérité est bafouée. Il est important de la rétablir et d’informer les martiniquais.

Les éleveurs professionnels de Martinique se structurent, s’organisent et cela ne plait pas à tout le monde. Il est toutefois primordial de se poser les bonnes questions.

• Est-ce un délit que les producteurs fournissent 100% de la viande fraiche et 20% de la consommation de viande en Martinique ?
• Est-ce un délit de choisir son fournisseur d’aliment ?
• Est-ce un délit de faire le choix d’un aliment NON OGM et BIO pour sécuriser le
consommateur ?

• Est-ce un délit de vouloir maitriser les coûts de production au profit du consommateur
et de l’éleveur ?
• Est-ce un délit de louer un hangar pour entreposer de l’aliment ?

• Est-ce un délit de construire, à coté de ce hangar, un silo de stockage conformément
aux normes et répondant à la législation ?
• Est-ce un délit que les producteurs investissent pour pérenniser leur activité et assurer
l’avenir de leurs enfants ?
• Est-ce un délit que les producteurs s’engagent pour le bien de l’économie de leur
pays ?

D’autres questions nous paraissent également importantes et nous ne les entendons pas !

• N’est-il pas un délit que le seul fabriquant d’aliment de l’île attaque l’interprofession dans l’intérêt de détruire l’organisation ?
• N’est-il pas un délit que le seul fabriquant d’aliment de l’île mette des élevages en place pour concurrencer la production des éleveurs alors qu’ils sont ses clients captifs ?

• N’est-il pas un délit que le seul fabriquant d’aliment de l’île vende un aliment coutant plus du double du prix de l’aliment sur le plan national malgré toutes les aides qu’il perçoit ? Pour la vente aux particuliers l’aliment est quatre fois plus cher !
• N’est-il pas un délit que le seul fabricant d’aliment de l’île trompe le consommateur en important du poulet congelé qu’il décongèle et vend comme un produit local ?

• N’est-il pas un délit de priver les vrais bénéficiaires du RSA et de l’exonération de l’octroi de mer au profit du fabricant d’aliment local ?
• N’est-il pas un délit pour le fabricant d’aliment local d’être implanté dans une zone d’activité non autorisée par la loi et en totale infraction avec les règles de sécurité ?

• Enfin, les 60 salariés du fabricant d’aliment sont-ils plus importants que l’ensemble des producteurs et leurs salariés qui représentent environ 300 personnes et autant de familles ?

Encore une fois, les éleveurs doivent se justifier sans avoir rien à se reprocher. La situation est pourtant très simple.
• Des éleveurs Martiniquais ont décidé de choisir leur fournisseur d’aliment.
• Ils ont décidé de choisir un fabricant leur fournissant un aliment non OGM, bio, à
qualité constante et 2 fois moins cher que le fabricant d’aliment local.

• Pour gérer le stockage et l’approvisionnement des exploitations, un hangar a été loué
à Ducos et un silo de stockage a été monté à côté de ce hangar.
• La législation impose une déclaration lorsque l’on dépasse 5000 m3 et une autorisation quand on dépasse 15 000 m3. Moins de 2000 m3 étant utilisés, aucune autorisation
n’était nécessaire.
• En son temps, le hangar a été construit avec toutes les autorisations nécessaires.

Les bailleurs et partenaires n’ont rien à voir dans cette histoire. Les éleveurs sont des personnes adultes et responsables qui assument leur choix, même si cela ne fait pas plaisir à tout le monde. Ils refusent simplement que leur argent, celui qui est payé en achetant, jusqu’à maintenant, un aliment peu qualitatif, finance des attaques contre les producteurs.