Le crédo d’une ingénieure martiniquaise : « Il ne peut pas y avoir de barrière pour la femme »

Vues : 484

En ce mercredi 8 mars 2017, journée internationale des droits des femmes, coup de projecteur sur une femme ingénieure d’origine martiniquaise au parcours assez exceptionnel.

Muriel Tramis conceptrice martiniquaise de jeux vidéos est l’une des rares créatrices françaises noires qui œuvre dans ce domaine. Elle a écrit et dirigé les jeux d’aventures, Lost in Time, Freedom ou encore Urban Runner avec le studio Coktel Vision. Il faut souligner que Urban Runner est le premier logiciel réalisé entièrement en images réelles. Ce qui permet à Muriel Tramis de pénètrer l’univers du cinéma en collaborant avec l’équipe de tournage du film

Elle collabore à la création de la gamme ADI, Accompagnement Didacticiel Intelligent de 1990 à 2001. Les écoliers et les collégiens doivent encore s’en souvenir. Depuis 2003, elle est la directrice d’une société spécialisée en applications en 3D temps réel pour le web, la société Avantilles.

Des jeux vidéo mais aussi des livres.

Muriel Tramis a aussi publié le livre « Au coeur du giraumon », aux éditions Dagan. Cette auto fiction décrit la société martiniquaise des années 73-74 à travers le vécu de trois adolescentes surdouées, une békée, une mulâtresse et une négresse.

Autre publication : Contes créoles et cruels, toujours aux Editions Dagan qui revisitent avec humour quelques croyances populaires antillaises

Karen Théodose