Le « djihadiste présumé » en fuite reste introuvable

Vues : 1089
rafaa-rachid

Le marocain assigné à résidence au Morne-Rouge est en fuite depuis ce mercredi 27 juilet. Il aurait échappé à la vigilance des militaires qui le surveillaient et en a profité pour s’enfuir. Rachid Rafaa est arrivé en Martinique en 2014. Les autorités de sécurité sont actuellement à sa recherche, pour l’heure il n’a pas encore été retrouvé.

Depuis que la nouvelle a été annoncée dans les médias locaux et la page Facebook de la Gendarmerie, la population martiniquaise est plutôt inquiète. Et pour cause, le tour des yoles, le plus gros évènement sportif de l’île commence ce dimanche 31 juillet et les internautes expriment leur inquiétude sur les réseaux sociaux :

Retrouvez le avant le tour des yoles messieurs les gendarmes ;;;

Sécurité absolue pour le tour des yoles….

Tellement pas rassurant…!!! Le tour des yoles arrive Bon Diééééééé
Soit disant qu’il n’y avait aucun danger car il était assigné à résidence, il devait pointé etc etc
Le djihadiste qui a tué le prêtre avait un bracelet et ça ne l’a pas empêché de tuer.
J’espère que quand ils le tiendront, on ne va pas le garder en Martinique et qu’on l’enverra au Maroc là où est sa place.

Honte à vous d avoir laissé un présumé jihadiste sur notre île . D ailleurs la population ne sait toujours pas comment et pourquoi vous l avez assigné à résidence ici. Nous avons le droit de savoir !!!!! Nous ne sommes par le bagne de la république ! Par ailleurs je prie pour Qu il n ait pas l idée de commettre un carnage dans des lieux bien fréquentés (aéroport,cinéma, plage, grande surface) : priez vous aussi justice et forces de l ordre

Toutes les forces de sécurité sont mobilisées. Depuis ce matin, les gendarmes ratissent la zone autour de l’Auberge du Morne Rouge où l’homme est assigné à résidence. La surveillance aux abords des centre commerciaux et le palais des congrès de Madiana devrait être renforcée. 

La gendarmerie précise dans son communiqué que « toute personne ayant une information permettant de localiser cet individu, est invitée à contacter le centre opérationnel de la gendarmerie » en composant le numéro de téléphone suivant : 05 96 59 90 00).


6 commentaires :

  1. Rex

    Loin de m’en réjouir, je savais au préalable que la Martinique aurait à faire face à cette situation. J’avais même préconisé qu’il soit renvoyé à Paris pour que le gouvernement français prenne ses responsabilités. Le principe de « résidence surveillée » est un leur; du moment que le sujet bénéficie de « quartier libre » tout devient possible en l’occurrence la préparation d’une fuite potentielle. Souhaitons qu’il soit rapidement retrouvé sans dégâts et que les élus locaux puissent prendre la bonne décision. Cessez d’accepter tout et n’importe quoi.

  2. Chanou

    Un peu qu’il reste introuvable… le gars a eu pratiquement 2 ans pour préparer son évasion, c’est pas pour se faire chopper dans l’heure qui suit sa fuite! Allez savoir quels sont ses plans…

  3. BERTE

    Je pense qu’il est un peu isolé ici et qu’il n’a pas beaucoup de chance de trouver des amis radicalisés pour le soustraire aux forces de l’ordre. Nous les Martiniquais sommes solidaires pour signaler tout déplacement de sa part. Tot ou tard, il se fera prendre immanquablement.

  4. Paindoux

    Depuis 2014, je n’ai eu de cesse de dénoncer ce colis encombrant.
    Maintenant M. Le Procureur nous dit que les Martiniquais et Martiniquaises que nous sommes comprennent pourquoi les autorités sont rester muettes pendant 48 heures !!
    Eh, oh, il faut arrêter de nous prendre pour des idiots. S’il n’était pas dangereux, pourquoi ne pas le garder en Métropole ?? Hein ?? Arrêtez de nous mentir. On en a marre de vos salades niçoises……

  5. Paulo

    Soit il se terre dans la forêt , mais ne soyons pas naïfs.
    Soit il a bénéficié de complicités . Lesquelles ? dans ce cas il est peut être déjà bien loin. Cela voudrait dire aussi que les frontières (fwans) et les les côtes antillaises sont de véritables passoires . Ki an fwans , ki martinik , ki gwadloup et consorts tou sa sé minm bête minm pwel ! Mais ça on le savait déjà.

Les commentaires sont fermés