Le Gran Sanblé promet d’aider la jeunesse martiniquaise

Vues : 648

Hier (dimanche 22 novembre), le meeting du Gran Sanblé a de nouveau remporté un franc succès au Hall des Sports du Gros-Morne. L’occasion pour Alfred Marie-Jeanne de revenir à l’essentiel dans la campagne que lui et ses colistiers mènent pour accéder à la collectivité territoriale.

C’est un homme calme mais déterminé qui s’est présenté devant les sympathisants du Gran Sanblé. Alfred Marie-Jeanne a tenu à remettre les pendules à l’heure avec ce meeting. Il a souhaité répondre à toutes les critiques qui le concernent. Raciste, dictateur, trop vieux ou encore sanguin, durant son intervention, il a tenté de casser cette image. De nombreux jeunes ont pris la parole durant cette rencontre.

gran-sanble-2015-a

Le jeune Marie-Luce (ci-dessus) du Lamentin, âgé de 15 ans s’est particulièrement fait remarqué lors de ce meeting. Il a tenu à lire un discours qu’il a écrit lui-même « pour dire l’espoir que lui, un jeune qui n’a pas encore l’âge de voter, place dans la liste du Gran Sanblé et particulièrement dans Alfred Marie-Jeanne« .

Les têtes de section ont tour à tour soutenu leur tête de liste et au pupitre Alfred Marie-Jeanne ne s’est pas emporté et a prononcé un discours clair et préparé. Il a tout d’abord énoncé les différents points positifs de la CTM (même s’il faut rappeler que ce dernier était pour l’article 74) : la parité, une économie d’échelle et une meilleure gestion des deniers publics. Il n’a pas attendu avant de s’attaquer à son principal adversaire, Serge Letchimy et sa liste Ensemble Pour une Martinique Nouvelle.

« Une fois mise en place, notre équipe va ressusciter les dossiers délaissés. Citons un exemple, celui de la reconstruction du Lycée Schœlcher qui tombe en ruine, et pour laquelle le permis a été refusé par le Maire de Fort-de-France de l’époque, sans motif valable. J’ai nommé le Président d’Ensemble Pour Une Martinique Nouvelle ».

Il a ensuite présenté une partie de son programme. Le Gran Sanblé prône le développement à tous les niveaux : terrestre (Nord Atlantique), maritime (Côte Caraïbe) et numérique (Martinique). Il s’est ensuite adressé aux jeunes et les a encouragé à s’investir pour la Martinique. C’est pour cela qu’il fait de la formation une de ses priorités. Une formation adaptée aux besoins de l’île. Alfred Marie-Jeanne a également évoqué la création d’une antenne de l’Université dans la zone Cap Nord. Une grande partie de son discours était adressé à la jeunesse martiniquaise.

gran-sanble-2015-b

D’autres thèmes ont été abordés comme les relations internationales avec la Caraïbe, la France et l’Union Européenne. Avec cette prise de parole Alfred Marie-Jeanne a souhaité rappeler qu’il ne mettra pas les jeunes de côté car c’est avec eux qu’il souhaite développer la Martinique.

« Notre liste est exemplaire. A côté des jeunes se trouvent deux aînés… Ils ont honoré dignement leur fonction. Derrière eux ne traînent pas des ribambelles de casseroles d’inanité sonore… Dès le plus jeune âge, il faut susciter l’intérêt et les vocations dans le domaine sportif, culturel, scientifique pour être au service du pays… Je dis solennellement aux jeunes que le recours aux paradis artificiels ne protègent ni leur santé, ni leur vie… Le vrai mal, c’est le Bumidon nouveau mis en place délibérément par le gouvernement, qui pousse insidieusement nos jeunes à l’exil malgré eux, bien souvent ».

A.G