Le Martinique Yole Festival 2016 est annulé

Vues : 4671

La cinquième édition de cet évènement qui précédait le Tour de la Martinique des Yoles rondes n’aura pas lieu cette année.

C’est via le Comité Martiniquais du Tourisme (CMT) que la nouvelle a filtré. La cinquième édition du Martinique Yole Festival est annulée. Avec cette information difficile de ne pas faire le lien avec les propos tenu par le président du conseil exécutif, Alfred Marie-Jeanne. Ce dernier et plusieurs autres membres du conseil exécutif, à l’annonce des comptes en déficit et du remboursement de la dette, avaient déjà promis des choix budgétaires.

Au début on ignorait quels seraient les chantiers privilégiés par la CTM. Petit à petit un schéma se dessine. Le Martinique Yole Festival est le premier à retourner dans les cartons. Cet événement ne semble pas représenter une priorité pour la collectivité, qui fait par la même occasion une économie d’environ 100000 euros, coût actuel de la manifestation.

C’est Karine Roy-Camille qui avait imaginé ce festival afin de rallonger la haute saison touristique, de lui donner un coup de pouce. Pourtant le Martinique Yole Festival était l’occasion pour les touristes de découvrir la yole en dehors du Tour de la Martinique des Yoles rondes. Les premières éditions avaient connu un véritable succès, le public était venu en masse à chaque fois, les participants et partenaires de l’évènement étaient satisfaits des retombés économiques.

Cette décision promet de nouveaux échanges assez houleux entre les élus de la majorité et ceux de l’opposition. Pour l’instant personnes ne s’est exprimé sur les raisons de cette annulation, mais il est clair que les communiqués officiels ne tarderont à circuler.

A.G

 

 


6 commentaires :

  1. gégé

    l’idée de départ et très bonne ,,,, mais il faut bien rembourser les dettes que c tocard de sainmillemploilementeur a laisser aux Martiniquais comme cadeaux de départ

  2. Anne

    Bien que Mme Roy Camille ait effectué un bon travail, il me semble important de privilégier d’autres chantiers. Cette somme de 100 000 euros sera utilisé pour un chantier bien plus important que les yoles. Sachez que des tournois de yole il y en a toute l’année donc une autre stratégie peut être utilisé. Arrêtons de polémiquer et travaillons ensemble pour que la « Martinique Avance ».
    Anne

  3. sentan anba dlo

    VENGEANCE OU PAS VENGEANCE ??? le festival des yoles s’était fait sur la plage de la pointe du marin à ST ANNE et nous savons tous qu’il y a eu litiges entre Jean Michel Gémieux et yan Montplaisir car le gourou et maire de ST ANNE a voulu se mélanger dans les histoires du CLUB MED qui appartient à yan Monplaisir !!!
    il me semble que yanou n’avait pas prit la blague et le lui avait bien fait comprendre !!!
    ON N’EN PEUT PLUS DE CE MAIRE QUI TUE ST ANNE à petit feu !!!
    virez moi ça s’il vous plait !!! HELP !!! AU SECOUR !!!

  4. Harent Levarent

    le patrimoine ne doit pas etre pris en otage, un sport soit disant unique au monde, cela comment on le traite, la Martinique est malade de ses dirigeants. peut-être que le président de la fédération des yoles était trop ami avec l’équipe sortant ?
    le patrimoine culturel n’a pas de prix et ne peut être considère comme un moyen de faire des économies, à ce petit jeux nous allons perdre notre identité.
    Chère Anne, si tu ne connais pas le milieux de la yole alors ne parle pas de ce que tu ne sais pas. Pour ton éducation, je te conseil de lire « LA SAGESSE DU YOLEUR ».
    des tournois de yole ??? depuis quelques années le nombre de courses de yoles a été divisé par deux, par trois par quatre voire plus. La Martinique ne peut avancer en oubliant sont histoire. le Président de la CTM, ex Président de la Région et le Président de la fédération de yoles, voila un beau bouquet de fleur qui fait mal à la culture Martiniquaise

  5. Anne

    Cher ou Chère Harent Levarent,

    Je n’ai peut être pas utilisé le bon mot en parlant de tournoi mais je tiens à vous dire que je pense avoir suffisamment de respect pour les personnes pratiquant les yoles car j’en fréquente et je vous invite par contre à vous inspirer aussi de ce livre  » LA SAGESSE DU YOLEUR » qui me semble t’il vous permettra d’avoir des échanges plus pacifique.
    Anne

  6. Harent Levarent

    ma tres chere Anne,
    il n’y a pas la de manque de respect de qui que se soit, s’il y a un manque de respect c’est bien le manque de respect envers la communauté de yoleurs de certains décideurs.
    il ne suffit pas de fréquenter des yoleurs pour défendre et respecter la pratique de la yole ronde.
    une fois de plus si tu avais lu « LA SAGESSE DU YOLEUR » on serait tous les deux là à défendre à défendre ce patrimoine culturel de la Martinique. Tu parles d’un livre que tu n’as pas lu et ne connais pas sa consistance. C’est le seul livre qui parle de la pensée des yoleurs, c’est pour cela que je défend la pratique de la yole et des yoleurs.
    Chere Anne, si tu as des amis yoleurs, peux-tu me dire combien de courses de yoles y avait-il en 2014, en 2015 et en 2016? notre patrimoine ne mérite pas cela.
    Je te rassure l’échange est pacifique entre nous qui aimons la yole, bien que nous la défendons différemment ce qui n’est pas le cas de nos politiciens décideurs.

Les commentaires sont fermés