Le Nouvel Observateur condamné à verser 9 000 euros à une martiniquaise

Vues : 15

audrey-jacques-nouvel-observateur

Le Nouvel Observateur a été condamné à verser des dommages et intérêts et à rembourser les frais de justice engagés par Audrey Jacques,  une jeune martiniquaise. Le montant est de près de 9 000 euros selon le jugement du tribunal de grande instance de Paris. La jeune femme avait déposé une plainte contre le journal parisien pour atteinte à son honneur auprès du parquet de Fort-de-France.

Rappel des faits : En février 2013, « le nouvel observateur » titre un article sur Volga Plage  « la putain » de Fort de France. L’article est accompagnée de la photo de la jeune femme, habitante du quartier Volga-Plage à Fort-de-France dont il est question dans l’article, un quartier dit « populaire ». . La jeune femme choquée, indignée avait estimé que c’est elle que le journal présentait comme une « putain » à la face du monde. Soutenue par tout son quartier, elle avait porté plainte contre l’hebdomadaire mars 2013.

Le tribunal de grande instance de Paris vient de reconnaître que le Nouvel Observateur a effectivement terni la réputation d’Audrey Jacques dans l’article dédié à la jeunesse de Volga-Plage, paru en février 2013.

 

 

L’avocate de la défense, Maitre Christelle Petit,  a utilisé un argument de taille : « l’association de l’image de ma cliente avec ce titre crée une confusion auprès des lecteurs et des internautes sur la dignité de ma cliente ».

Pour les magistrats l’hebdomadaire parisien a bien porté atteinte à l’image de la jeune martiniquaise. La décision des magistrats du tribunal de grande instance de Paris est intervenue ce mercredi 30 octobre. L’avocat de la partie adverse n’a pas encore indiqué si les dirigeants du Nouvel Observateur comptent faire appel.