Le Pape ne reconnait pas les unions homosexuelles, contraire à l’image de la famille chrétienne

Vues : 330

« Il n’y a aucun fondement pour assimiler ou établir des analogies, même lointaines, entre les unions homosexuelles et le dessein de Dieu sur le mariage et la famille».

C’est un extrait de l’exhortation apostolique du pape François publié aujourd’hui, vendredi 8 avril.
Dans cette longue lettre, le pape qui se veut ouvert au monde tel qu’il est, refuse encore de tendre la main aux homosexuels. Selon le Saint Père, il est inacceptable que les églises subissent ce genre de pression des associations. L’image de la famille doit être celle que donne l’église

« Nous devons être humbles et réalistes, pour reconnaître que, parfois, notre manière de présenter les convictions chrétiennes, et la manière de traiter les personnes ont contribué à provoquer ce dont nous nous plaignons aujourd’hui. C’est pourquoi il nous faut une salutaire réaction d’autocritique. »

Les autres passages de cette publication sont plus positives. Le Pape reconnaît la dimension érotique dans le mariage. Il reconnaît que les sentiments peuvent changer au cours d’une vie à deux et ouvre la porte de l’église aux divorcés sans leur promettre la communion.
Il exhorte les parents à prendre mieux en charge le sort des enfants lors des séparations du couple, l’enfant ne doit pas être un objet de chantage.

«Par conséquent, il n’est plus possible de dire que tous ceux qui se trouvent dans une certaine situation dite ‘‘irrégulière » vivent dans une situation de péché mortel, privés de la grâce sanctifiante. Les limites n’ont pas à voir uniquement avec une éventuelle méconnaissance de la norme… »
Aux fidèles qui voudraient plus de rigidité, il répond et termine son exhortation apostolique en se référant à l’esprit de Jésus-Christ plus attentif que répressif sur la fragilité de l’être humain.

Dorothée Audibert-Champenois


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés