Le préfet de Martinique envoie une mission aérienne de reconnaissance et d’évaluation en Dominique

Vues : 17

Le préfet de Martinique, préfet de la zone de défense et de sécurité Antilles, tient à faire part de son émotion suite aux événements survenus jeudi 27 août en Dominique, et de sa solidarité envers la population durement touchée par la tempête tropicale Erika. Il adresse ses plus sincères condoléances aux familles des victimes.

A la demande de la ministre des Outre-mers, le préfet de zone, en liaison avec l’ambassade de France à Castries, a immédiatement proposé aux autorités dominiquaises une aide de la France.

Aussi, dès 17h, ce jeudi 27 août, une mission aérienne de reconnaissance et d’évaluation (ERE) s’est rendue sur l’île de la Dominique pour estimer les dégâts et les priorités à établir en matière de secours.

Effectuée par le Dragon 972, cette mission composée de 2 sapeurs-pompiers du SDIS 972 et de 2 personnels de l’Etat-major interministériel de la Zone de défense Antilles (EMIZA) a également permis de prendre contact avec les autorités locales et de recenser les éventuels ressortissants français nécessitant une prise en charge. A cette heure, aucun signalement n’est parvenu aux autorités concernant des victimes françaises. L’ambassade de France à Castries est en mesure de renseigner les familles aux coordonnées suivantes, téléphone : 0017584556054 ou par mail :
frenchembassy@candw.lc

D’après les premiers éléments recueillis lors de la reconnaissance d’hier soir, la partie sud de l’île de la Dominique a été sévèrement touchée par des pluies diluviennes ayant engendrées des crues torrentielles et des glissements de terrain. Les communications téléphoniques ont été totalement interrompues pendant plusieurs heures. De lourds dégâts matériels sont à déplorer sur les axes de circulation routière. 1200 sinistrés ont été recensés sur la côte Sud-Est entre la Plaine et Grand-Baie, notamment à Petite Savane ; il ne semble pas y avoir de victime ni de dégâts majeurs à Roseau.

La mission a pu présenter dès hier soir au Premier Ministre de la Dominique, présent sur le site de l’aéroport de Canefield, un point de situation et a reçu ses remerciements.

Les actions des capacités opérationnelles françaises se sont poursuivies dès le levée du jour et d’effectuer plusieurs rotations pour transporter des équipes de secours dominiquaises sur le site de « Petite Savane » et d’évacuer 3 blessés graves, depuis Petite Savane vers l’hôpital de Roseau.

La préfecture de zone poursuit les contacts avec les autorités dominiquaises, via l’ambassade de France, pour disposer d’un état précis des besoins sur place, en lien avec le conseil régional, qui dès la survenance de l’événement a fait part de sa totale disponibilité et de sa volonté de mettre en œuvre la solidarité caribéenne.