Le programme pour l’Outre-mer de François Hollande : entre « tour de passe passe » et « jeu de bonneteau »

Vues : 1

Dans un communiqué de presse, Marie-Luce Penchard, ministre chargée de l’outre-mer, dénonce la fausse ambition exprimée par François Hollande lors de la présentation de sa plateforme de propositions.

La ministre constate avec satisfaction que le candidat François Hollande se rallie bien tardivement aux priorités – investissement, emploi, lutte contre les monopoles – définies par le Conseil Interministériel pour l’Outre-Mer dès novembre 2009. En somme, François Hollande ne change que l’emballage d’une politique qu’il valide au fond.

Le programme d’investissements spécifique est chiffré à 500 millions d’euros. De deux choses l’une :
– soit il s’agit d’une enveloppe supplémentaire versée en plus des deux milliards du budget actuel du ministère de l’outre-mer et il faut en connaitre la provenance ;

– soit, plus vraisemblablement, il s’agit d’un tour de passe-passe puisque les 500 millions d’euros de crédits d’investissements figurent déjà dans le budget 2012 de l’outre-mer : 274,5 Millions d’euros pour le logement, 209 millions d’euros pour les contrats passés avec les collectivités et 17 millions d’euros de fonds exceptionnel d’investissement.

Quant à l’idée de contractualiser ces 500 millions d’euros avec des collectivités, cela revient à priver le ministère de l’Outre-mer de toute marge de manœuvre sur les politiques d’investissement. C’est donc une coquille vidée de sa substance budgétaire que François Hollande voudrait rattacher à Matignon.