Le restaurant « Au Bout du Monde », fermera ou ne fermera pas ?

Vues : 2481

Le tribunal correctionnel a ordonné la fermeture de l’établissement situé à Ducos. Après deux ans d’existence la structure doit cesser toute activité sur le champ. Mais les propriétaires ne s’avouent pas vaincus.

Les infractions retenues par le tribunal correctionnel contre la famille Delépine, propriétaire d’Au Bout du Monde, sont les suivants : débit de boissons sans licence, infractions aux dispositions du plan d’occupation des sols, exécution de travaux non autorisés par un permis de construire, ouverture au public d’un établissement sans passage de la commission de sécurité. Les propriétaires ont fait appel de cette décision.

Pour rappel, en 2014, un premier permis de construire est déposé, mais la mairie le refusent. Un projet d’initiation des scolaires à la culture et à la transformation des produits culinaires locaux avec des événementiels. Quand une deuxième demande de permis est déposée, c’est la Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Daaf) qui émet un avis défavorable, mais la mairie de Ducos, elle, signe le permis le 17 avril 2015.

Ce qui est clairement reproché au propriétaire des lieux est le nombre de soirées organisé au sein de la structure, bien éloigné du projet de départ. Résultat, Au Bout du Monde a été condamné à la fermeture immédiate et à une remise en état des lieux au 1er janvier 2017.

A.G

Photo : martinique.org


1 commentaires :

  1. gégé

    halala ,,il aurait du distribuer des dessous de table aux différents responsables des services de l’état,, faire comme les autres ,,,,,payer pour travailler !!!!!

Les commentaires sont fermés