Le salon de Babette de Rozière : Le vrai rendez-vous de la gastronomie des Outre-mer

Vues : 257

Le Salon de Babette de Rozière, le seul évènement culinaire des Outre-mer accueille depuis hier à Paris, tous les visiteurs antillais, guyanais, réunionnais, saint-pierre et miquelonais, calédoniens et tahitiens. En plus des stands qui sont plus nombreux, cette édition 2016, s’améliore et propose beaucoup plus de nouveautés.

20160212_151252

Contrairement à l’année 2015, le Salon de la Gastronomie des Outre-mer sera plus long d’une journée, il va durer quatre jours au lieu de trois.

Cette année 2016, c’est un autre challenge pour l’initiatrice de cet événement. Babette de Rozières, a voulu un espace plus grand et plus beau, présageant plus de visiteurs. L’animation a été un point faible dans la première édition, elle innove donc, en proposant des espaces d’animation pour les enfants et aussi les adultes. Dans ce programme 2016, un espace de conférence est prévu et aussi des coins lecture et de détente. Pour motiver la création, les jeunes des lycées professionnels ultramarins seront récompensés, le but, c’est de valoriser leurs travaux, c’est le « Trophée de Babette ».

20160212_131852

Mais le deuxième Salon de la gastronomie reste le vrai rendez-vous de la gastronomie des Outre-mer. Il a fallu attendre dix ans, pour mettre en route cet événement unique en France. Et aujourd’hui, « ce Salon est incontournable », disent les participants. Il permet aux professionnels du Tourisme et de la Gastronomie, des régions d’Outre-mer, de se faire connaître autrement que par des représentations exotiques. Commerçants, artisans et restaurateurs du monde ultra-marin conjuguent leur savoir-faire et participent à l’économie donc au développement de leur régions ou territoires. C’est le vœux de Babette, associer Cuisine et Tourisme.

A l’exception de la Nouvelle-Calédonie, 150 exposants des 3 bassins sont présents dans le Pavillon du Paris Event Center à quelques mètres de la Cité des Sciences de la Villette.

20160212_143450

Sur le stand de Tahiti, les produits phares, les perles qui se vendent bien.

20160212_134522

En Guadeloupe, avec les bon sandwichs antillais, le bokit a sa place au comptoir. Le rhum de Marie-galante remporte un grand succès sur un autre stand, « Pierre Labat, Bielle »,

20160212_143356 (2)

Nicole, elle vend des poupées accessoirisées dans le style traditionnel, mais elle nous confie que pour venir à ce salon, elle fabrique tous les vêtements de son stand sur une année. Mais,c’est une question d’organisation, après le salon de la gastronomie, c’est Karima, son assistante qui s’occupera du stock qui reste en France. Nicole qui vit aux Abymes, en Guadeloupe, participe aussi à la Foire de Paris, en Avril prochain. Le travail ne manque pas dans le Salon de Babette, la commerçante a déjà des commandes.

20160212_140740

La Réunion, à l’honneur, avec ses bananes, mais surtout sa cuisine, son rougail saucisses, ses crabes farçis et son boudin créole, on se croirait aux Antilles.

20160212_134415

Présent dès l’entrée du Salon, c’est le Comité du Tourisme de Martinique. Une structure qui permet de faire le lien entre le Salon, la Maison de Martinique à Paris et les commerçants en Outre-mer. Le CTM aident en fait, ceux qui désirent venir au Salon de la Gastronomie.

20160212_144109

La Guyane reste dans la tradition des meilleurs rhums avec celui de la « belle Cabresse ».

20160212_143519

Et puis, étrangement, le produit le plus exotique c’est celui d’Amandine. Au milieu des stands épicés, la jeune Aveyronnaise, vend du fromage, le Tome, au lait de brebis. Tout le monde est étonné de la voir au Salon, mais elle rappelle, si justement ! Que la plupart des antillais qui viennent au Salon, vivent à Paris, ils mangent du fromage !

Des prix « aux exposants » et « au plus beau stand », seront décernés le dernier jour, avant la fête de clôture.

Dorothée Audibert-Chamepenois

®photos Dothy A-Ch