L’école remet-elle en cause l’identité sexuelle de nos enfants?

Vues : 9

A partir de janvier 2014, 10 académies françaises, soit environ plus de six cent classes, vont expérimenter les ABCD de l’égalité, un programme d’éducation à l’égalité entre les sexes. Cette expérience, mise en place par le ministère de l’éducation Nationale ainsi que par le ministère du Droit des Femmes vise à lutter contre les stéréotypes liés au genre aux élèves de l’école primaire, pour une culture de l’égalité et du respect entre les filles et les garçons.

 le petit garcon qui aimait le rose

Mais même si la démarche pédagogique semble honorable, beaucoup critiquent la priorité accordée à ce programme au détriment de l’apprentissage des savoirs fondamentaux que sont la lecture, l’écriture et le calcul. Alors que les politiques affirmant que la théorie des genres n’existe pas, ils se défendent d’avoir mis en place un dispositif de lutte contre les discriminations homophobes, contre les stéréotypes de genre et pour l’égalité garçons-filles.

Seulement beaucoup y voient la remise en cause de l’identité sexuelle à travers l’un des principaux fondements de cette théorie qui ne date pas d’hier : « on ne naît pas femme ou homme mais on choisit selon son désir ou ses sentiments » ou encore « rien ne distinguerait un homme de genre féminin d’une femme » ou « une femme de genre masculin d’un homme ». Cette question du genre à l’école suscite beaucoup de critiques et d’inquiétudes.

Farida Belghoul

D’ailleurs, Farida Belghoul, enseignante, cinéaste et écrivain, est engagée pour l’interdiction de la théorie du genre à l’école. Elle est notamment à l’origine du mouvement contestataire Journée de Retrait à l’Ecole (JRE) : « Cette mobilisation prend la forme d’une journée de retrait d’école, mensuelle, qui s’organise par des comités locaux dans toute la France, avec des dates différentes par région, pour interdire la théorie du genre. Nous ne sommes pas en opposition avec le gouvernement, c’est lui qu’il l’est avec notre position qui représente la norme. » explique t-elle.
Il débutera dans un premier temps dans 10 académies volontaires : Bordeaux, Clermont-Ferrand, Créteil, la Corse, la Guadeloupe, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Rouen et Toulouse; et sera évalué tout au long de sa mise en œuvre afin de tenir compte des résultats en vue de la rentrée 2014. Même s’il ne s’agit que d’un programme expérimental, il reste néanmoins important de garder un œil averti sur ce dernier; en particulier les manuels pédagogiques utilisés et les activités proposés aux enfants afin que chaque parent puisse se forger sa propre opinion.
Tout savoir sur l’ABCD de l’égalité ici et sur le mouvement Journée de Retrait à l’Ecole sur jre2014.fr. Pour plus d’information sur la théorie du genre, consultez le site internet www.theoriedugenre.fr.

Photos: Google Image