Législatives-Guadeloupe : Comment Jean Morandais se prépare à siéger à l’Assemblée Nationale

Vues : 444

Jean Morandais est en campagne. Le fondateur de l’Union Nationale Economique est en Guadeloupe où il bat campagne pour se faire élire aux prochaines élections législatives.
De passage à Paris mardi 23 mai, nous avons pu le joindre par téléphone, il nous a expliqué les raisons de sa course pour devenir député, il repartira le lendemain pour la Guadeloupe.

« Je suis dans une démarche de rassemblement et d’union », la déclaration de Jean Morandais, le plus jeune ex-candidat à l’élection présidentielle, lance sa campagne législative ce mercredi 24 mai en Guadeloupe.

Avec sa structure politique l’UNE, l’Union Nationale Économique, mise en place le dimanche 26 février à son QG, Porte des Lilas en Seine-Saint-Denis, Jean Morandais, se positionne comme député dans la 3ème circonscription Nord-Basse-Terre en Guadeloupe.

Jean Morandais a des propositions pour ses concitoyens, cet homme d’engagement souhaite le prouver s’il est élu dans sa circonscription. Son cheval de bataille est entre autres « la promotion de l’excellence guadeloupéenne », son crédo « l’amour de l’ambition, de la réussite » il souligne « on a le droit d’être ambitieux en Guadeloupe ! ». Mais sa feuille de route est jalonnée d’engagements qu’il souhaite tenir s’il devient député.

Plus qu’un programme, le président de l’UNE compte créer un groupe solidaire qui représenterait tous les ultramarins élus et l’exprime ainsi : «Avant tout, le rôle du député est de voter pour ou contre les propositions de loi du gouvernement » et d’ajouter en se référant à la fonction du député inscrit dans les archives de l’Assemblée Nationale : « Un député prend part aux projets de loi nationale dans l’intérêt de la défense de la Nation ».

Selon le responsable de l’Union Nationale Économique, avoir un programme c’est bien mais encore « faut-il avoir les moyens de le mettre en place, n’étant pas dans le gouvernement, n’ayant pas de majorité à l’Assemblée Nationale ».

Aussi il présume, non pas de «proposer un programme comme font bon nombre de candidats à cette élection», mais de maintenir des engagements vis-à-vis de ses compatriotes guadeloupéens.

Tout d’abord, précise t-il, il est nécessaire (concrètement) de participer aux commissions qui travailleront sur les spécificités des régions ultramarines mais Jean Morandais insiste et l’homme politique est convaincu qu’il est important pour se faire entendre au Palais Bourbon, de « s’allier avec les tous les prochains députés des outre-mer ». Le candidat Morandais de l’UNE insiste, « peu importe les partis, il faut faire une alliance entre ressortissants élus des outre-mer car il est plus qu’essentiel aujourd’hui de parler d’une même voix »

Plus qu’une union d’élus antillais, il s’agit pour le président de l’Union Nationale Économique de rassembler tous les bassins ultramarins d’élus de Saint-Pierre et Miquelon, de la Nouvelle-Calédonie, de Tahiti, de la Réunion, de Mayotte, de Wallis & Futuna, de la Guyane, de la Martinique et de son île la Guadeloupe. Un challenge à relever quand on connaît les spécificités et les attentes de ces zones si différentes les unes des autres.

Pour Jean Morandais, c’est une option faisable, qui permettrait de créer « un groupe parlementaire » pour créer des discours cohérents pour les outre-mer à l’Assemblée Nationale. Mais, le candidat mise sur un renouvellement de la classe politique ultramarine : « Il faut faire confiance aux jeunes, on ne peut pas recommencer comme avant, avec les mêmes acteurs politique, on doit nous faire confiance. Il faut enclencher un revirement politique. C’est le moment ».

Comment le futur député né à Pointe-Noire en Guadeloupe mais qui vit à Paris, pourra t-il suivre ses dossiers. Sans ciller, le candidat a déjà sa réponse : « Je serai deux fois par mois dans le département de Guadeloupe et tout le reste du temps, je siégerai à l’Assemblée Nationale », car indique Jean Morandais, c’est cela le rôle d’un député : « Siéger à l’Assemblée et remonter les informations de ma circonscription» au Palais Bourbon dans le septième arrondissement à Paris.

Engagements de représenter la Guadeloupe dignement, renouvellement de la classe politique, spécificités des régions, union et solidarité des prochains élus, réussite et ambition à promouvoir, des nouveaux messages que les habitants de Guadeloupe accepteront ou pas. Les guadeloupéens seront aux urnes pour se choisir les députés de leur circonscription durant les élections législatives, les samedis 10 et 17 juin prochain.

Le fondateur de l’UNE est en campagne avec son équipe guadeloupéenne dans la 3ème circonscription Nord à Basse-Terre en Guadeloupe

Écoutez Jean Morandais sur l’engagement qu’il veut prendre pour que la Guadeloupe avance et entame un revirement politique avec de nouveaux députés issus de la jeunesse guadeloupéenne comme lui :

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy                       Photos C’news Actus Dothy/EquipeduCandidat/LaCroix


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés