L’enseignant a avoué s’être poignardé lui-même

Vues : 1979
police-faits-divers-martinique

L’instituteur d’Aubervilliers qui a annoncé ce matin avoir été agressé par un individu se réclamant de Daesh, reconnait avoir « tout inventé » sur son agression.

L’instituteur de l’École maternelle à Aubervilliers s’était poignardé lui même ce matin. Il avoue avoir tout inventé. Cet enseignant de 45 ans avait affirmé avoir été victime ce lundi d’une violente agression à l’arme blanche à l’école maternelle publique Jean Perrin d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. Le parquet antiterroriste avait été saisi car le suspect était censé avoir crié : « C’est Daech, c’est un avertissement ». La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem s’était rendu sur place, elle avait dénoncé « un acte d’une grande gravité ».

L’instituteur est toujours hospitalisé et les enquêteurs essaient de comprendre pourquoi il aurait inventé une telle histoire. Cette prétendue agression intervient après que le groupe Etat islamaqie a visé dans l’une de ses revues fin novembre directement les fonctionnaires de l’Éducation nationale, accusés d’être « en guerre ouverte contre la famille musulmane ».