Les défilés des créateurs martiniquais font sensation à la Foire de Paris

Vues : 575

Evelyne René-Corail Valleray, est styliste modéliste, depuis 31 ans. Elle est à la Foire de Paris depuis 2006. C’est la seule martiniquaise, cette année, à présenter des vêtements dans le cadre des défilés de créateurs. Pour mettre en valeur sa ligne de vêtements, elle collabore avec d’autres designers des Antilles.

20160502_185619

Alamelou Nuccia qui créée des boucles d’oreilles, bagues en forme de Martinique, Jodorio Joëlle, créatrice et Carole Aurore, une artiste-peintre qui plaque ses peintures sur tee-shirts.

Evelyne a fidéliser sa clientèle sur la Foire. Elle partage son stand avec une autre compatriote, ce qui lui permet de diminuer les frais de gestion du stand. Aujourd’hui, elle présente sa toute nouvelle collection qu’elle ramène de Martinique.

20160502_181438

Il est 18heures, le public est déjà en place et attend depuis une bonne heure. Ambiance musique tropicale pour les cinq femmes mannequins qui ont défilé avec talent et fraîcheur et de l’aisance. Tissu africain, broderie anglaise, ceinture corset et talons vertigineux étaient de concert ce soir sur le podium du Festival Tropiques en Fête au Pavillon 3.

20160502_182317

La robe évasée jaune de Vanessa Thimon a fait sensation. Sa prestance et son charme ont séduit le public. La martiniquaise, originaire de la ville de Saint-Luce, est une professionnelle de la mode, elle est aussi le mannequin vedette d’Évelyne René-Corail Valleray. Vanessa est une habituée des podiums de cette styliste antillaise depuis six ans. En coulisse, on la rejoint avant son démaquillage et tout sourire, elle nous confie qu’elle est une jeune retraitée du milieu de la mode.

20160502_190113

La jeune femme, a commencé sa carrière de mannequin en Martinique à tout juste 14 ans. Elle a occupé les podiums durant 20 ans, depuis qu’elle s’est éloignée de ce milieu qu’elle adore, elle s’amuse sous les spotlights. Et cela se voit, à chaque passage de la jeune femme le public l’ovationne avec gourmandise.

20160502_185304

Flashback avec Mademoiselle Vanessa Thimon. Ses premiers pas, elle s’en souvient, c’est avec un des meilleurs chorégraphes martiniquais, Roger Volny-Anne, elle « lui doit tout ». Il reste dans ses souvenirs comme un chorégraphe en or. Puis toujours en Martinique, elle devient le « porte-modèle » d’un grand styliste, Paul-Hervé Elizabeth. De ses fréquents passages en France, la jeune antillaise, défile alors pour Gucci et Givenchi, au Louvres par exemple. Elle arrive à Paris en 2012 et s’y installe définitivement, pour changer de lieu, se renouveler, prendre un nouveau départ.

20160502_185559

Remonter sur la scène est pour elle aujourd’hui, juste un petit délire. Elle est infirmière de profession, un nouveau métier qu’elle aime et qu’elle a choisi, elle est épanouie. Mais comme dit Vanessa Thimon, la mode est comme le vélo, on ne perd pas les rênes.

Reportage Dorothée Audibert-Champenois – Photos Dothy A-Ch.
Ecoutez Vanessa Thimon, elle nous parle du métier qui la passionne. L’ancien mannequin qui défile pour se distraire a toutjours des paillettes dans les yeux quand elle parle de ce monde de la mode (Au micro de Dorothée audibert-Champenois) :

Photos : Dothy-Ch