Les élus de l’opposition des Patriotes et Sympathisants quittent la plénière du jour

Vues : 27

Ce mardi 22 septembre, 30 minutes après le début de la plénière, les élus de l’opposition des Patriotes Martiniquais et Sympathisants ont quitté la séance du jour du Conseil Régional de ‎Martinique‬.

A l’origine de cette décision, la présence de Catherine Conconne à la plénière du jour. Pour l’opposition, elle n’est plus 1ère vice-présidente et est considérée comme démissionnaire.

Communiqué de Daniel Marie-Sainte, chef de fil du groupe Patriotes martiniquais et sympathisants :

A l’ouverture de la séance plénière de l’Assemblés régionale du 22 septembre 2015, après en avoir obtenu l’autorisation du président de région, j’ai donné lecture d’une « Déclaration liminaire du Groupe des élus « Patriotes Martiniquais et Sympathisants ». (Lire la déclaration ici.)

Le président a opposé un mutisme hautin aux observations et demandes que nous formulions.

Plus grave encore, après avoir donné successivement la parole à deux autres élus du groupe, à savoir Francis CAROLE et Louis BOUTRIN, le président a coupé leur micro dès leurs premiers mots !

Constatant que l’ex-1ère vice-présidente, bien que démissionnaire de puis le 3 août 2015, persistait à rester dans l’hémicycle de l’hôtel de région, la totalité élus « Patriotes Martiniquais et Sympathisants » s’est retirée de la séance plénière régionale, privant ainsi l’Assemblée de son quorum.

Nous avons appris qu’en dépit de l’absence de quorum, le 19 élus présents ont continué la séance.
Bafouant une fois de plus le législation qui dispose que pour qu’une délibération du Conseil régional soit légale elle doit avoir lieu avec la présence physique de plus de la moitié des membres de l’Assemblée , à savoir au moins 21 élus non démissionnaires présents dans l’hémicycle.

Pour ne pas cautionné politiquement cette double illégalité , nous dénonçons publiquement cette atteinte à la démocratie et à la moralité politique.

En effet, la plénière se poursuit plus ou moins « normalement », sans les membres de l’opposition des Patriotes Martiniquais et Sympathisants.

Catherine Conconne avait présenté sa démission au Président de Région Serge Letchimy, au mois de juillet mais ce dernier l’avait refusée.

Sur Facebook, Mme Conconne a réagi à ce départ précipité de l’opposition :

Je les gêne…..ils me détestent…..ils l’affichent tous les jours. Ils vont jusqu’à quitter la plénière du jour qui compte pas moins une cinquantaine de dossiers essentiels pour ce pays….car JE SUIS LA et qu’ils me considèrent selon leur loi, selon leur droit,….comme démissionnaire. Voilà notre opposition indépendantiste dans toute sa splendeur. MOIN LA et PLUS QUE JAMAIS LA! Quand je pense qu’au milieu de cette meute d’aigris, il y a un avocat…..ses pairs jugeront….

 


3 commentaires :

  1. dydy972

    Sympa tout cela… Je vois venir le bain de sang pour la CTM .
    Je dis juste bon courage aux personnes dans leur bon droit, j’espère qu’ils se reconnaîtront articles de loi en main.

  2. Cisko

    Choqué!

    C’est quand même grave que des intérêts de personne prennent le pas sur l’intérêt général de la Martinique.
    Nous sommes clairement dans une lutte de pouvoir, où les « dits » patriotes calculent, et cherchent par touts les moyens à discréditer leur adversaire. Un jeu de stratégie où tout semble parfaitement calculé.
    On a l’impression qu’ils jubilent quand la Martinique connait des difficultés, que les chiffres sont mauvais, que les indicateurs sont dans le rouge, car pour eux, c’est un argument choc qui leur permettra de retrouver « leur place ».
    A leurs yeux, depuis 2010, tout est négatif. Et ils comptent sur la peur, le doute des électeurs. Pas l’envie d’aller plus loin, juste la peur…

    Il n’y a pas 20000 façons de développer la Martinique même si chacun a son approche, et sa sensibilité.
    Mais si ce n’est plus l’intérêt général qui motive l’action politique mais plutôt « le pouvoir pour pouvoir », c’est sûr que la Martinique n’avancera pas au rythme qu’elle peut espérer.

    Mais restons positif, ki pa dlo, ki pa difé i kay vansé, asiré pa pétet !

Les commentaires sont fermés