Les gendarmes sauvent un homme fragile psychologiquement à Sainte-Luce

Vues : 1272
gendarmerie

Le 14 septembre 2016, vers 14 heures un homme d’une quarantaine d’années domicilié à Sainte-Luce, jette ses effets personnels sur le palier de l’appartement qu’il occupe seul au 4ème étage. Les pompiers étaient déjà intervenus chez lui quelques jours auparavant.

Son frère se rend sur les lieux et fait appel à un médecin aux fins d’hospitalisation. Il attend alors l’ambulance sur le parking de la résidence. Impatient l’individu veut rejoindre son domicile. Il s’en suit une bagarre entre les deux frères. L’homme en crise parvient à se rendre chez lui et s’enferme dans son appartement refusant tout contact avec sa famille. Un témoin indique que la veille il serait rentré avec un coutelas.

Vers 16h la présence de la gendarmerie de Sainte Luce est demandée par le médecin du SMUR qui ne peut intervenir pour permettre les soins de la personne.
En effet, il a été constaté qu’en plus, il présente une plaie sérieuse sur le poignet droit. A l’ arrivée des gendarmes, l’individu est à sa fenêtre et insulte alors la patrouille. Les renforts de gendarmes mobiles de l’escadron de Limoges arrivent afin de sécuriser les lieux. Les pompiers sont appelés en renfort.

La direction des opérations est prise en compte par la compagnie de gendarmerie du Marin qui demande l’appui d’un négociateur de crise gendarmerie pour reprendre contact avec la personne. Les négociations avec l’individu se révèlent vaines, il est décidé d’intervenir dans l’appartement. L’appui des pompiers du GRIMP, groupe d’intervention en milieu périlleux, est sollicité et accordé par l’officier de permanence des pompiers.

Les pompiers sécuriseront les ouvertures de l’appartement sous appui des gendarmes afin d’éviter un acte désespéré pendant que les gendarmes du peloton d’intervention gendarmerie commandés par le lieutenant BOULVRAIS, rentreront en simultané dans l’appartement.
L’ouverture se fera rapidement par un serrurier requis pour l’occasion. L’intervention s’est très bien déroulée, la personne a pu être remise au service d’urgence et évacuée par les pompiers.
Le capitaine Sébastien, SCHMITT, adjoint au commandant de la compagnie du Marin et responsable du dispositif, félicite l’ensemble des personnels engagés pour leur professionnalisme qui a permis d’éviter un drame.

La parfaite synergie entre les différents services de l’état, SMUR, CODIS, CORG, pompiers dont le GRIMP, les gendarmes territoriaux et gendarmes mobiles a été essentielle dans la réussite de cette opération.

Sources : Gendarmerie Martinique