Les gérants de stations service de Martinique déclarent la grève

Vues : 36

[Mise à jour le 13 juin]

Malgré la grève des gérants de stations service prévue ce jeudi 13 juin en Martinique certaines stations resteront ouvertes. L’appel à la grève n’est pas généralement suivi. En commune mais aussi dans le centre, plusieurs stations délivrent normalement l’essence

Voici la liste des stations ouvertes en Martinique :

ESSO MARIN – TOTAL SAINTE-LUCE – PETRONORD ESSO CASE-PILOTE -TOTAL DIMBOUR VAUCLIN – ESSO PLACE D’ARMES – TOTAL DUCOS LAZARET – JMM VITO LORRAIN – TEXACO MARIGOT- TOTAL FRANCOIS – TOTAL BATELIERE- VITO BELLEFONTAINE – ESSO MORNE ROUGE – TEXACO ROBERT – TOTAL TARTANE – VITO TRINITE RN -VITO TRINITE BOURG – TOTAL LACRIQUE TRINITE – ESSO SAINTE MARIE – TOTAL SAINTE-MARIE – TEXACO SAINTE-MARIE -VITO RIVIERE-SALEE – TOTAL JAMBETTE – TOTAL PONT DAMAS -TOTAL ROCADE

[Publié le 12 juin]

Les gérants de stations service de Martinique viennent d’annoncer  via un communiqué qu’ils entrent en grève ce jeudi 13 juin. Toutes les stations seront donc fermées dès demain en Martinique pour une durée illimitée. Le 13 juin c’est aussi le jour de la première épreuve du baccalauréat 2013.

Comme leurs homologues guadeloupéens et réunionnais (qui avaient pris leur décision lundi dernier), ils s’opposent au projet de décret de Victorin Lurel, le ministre des Outre-Mer, sur la fixation des prix des carburants.

Depuis l’annonce du mouvement de grève des gérants de stations de Martinique, les automobilistes martiniquais se ruent vers les pompes dans le but de faire le plein d’essence au plus vite.

 COMMUNIQUE DE PRESSE

FERMETURE DES STATIONS-SERVICES DE LA MARTINIQUE A COMPTER DU 13 JUIN 2013.

Nous, Chambre Syndicale des Gérants de Stations- Services de la Martinique avons tout mis en œuvre depuis Août 2012 afin que dans le cadre du décret de 2010 qui régit ENCORE notre profession, nous puissions obtenir la revalorisation de notre marge de détail :

Dépôt de dossier
Courriers de relance
Rencontre avec le Préfet
Rencontre avec le Président de Région
Rencontre avec le conseiller technique du Ministère de l’outre-Mer
Lettre de préavis de grève
Suspension du préavis

Mais aujourd’hui, force est de constater l’inertie des pouvoirs publics face à cette demande légitime.
Or cette marge nous permettrait de :
– pallier à l’augmentation de nos charges d’exploitation (caution bancaire, loyers, etc…)
– financer les protocoles de fin de conflit signés en 2012 (accord de classification)
– réduire le déficit que l’on observe sur la vente de carburant dans nos stations (baisse de 6% des volumes)

12 stations sont déjà en état de cessation de paiement (sauvegarde, redressement) et d’autres ont déjà été liquidées.
Que faut-il ENCORE?

Tous les moyens de dialogue ont été épuisés durant ces 11 derniers mois !!!!!!!
Nous sommes donc contraints d’initier un mouvement à compter de ce jeudi 13 Juin en souhaitant une réaction vive et rapide des autorités compétentes

Le Président,
Jacques-André LUBIN