Les hommages se multiplient pour Siméon Salpétrier

Vues : 253

Depuis l’annonce de sa disparition les hommages de la classe politique martiniquaise n’arrêtent pas. Tous, saluent et reconnaissent l’engagement politique de Siméon Salpétrier.

Claude Lise, Président de l’Assemblée de Martinique

C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris le décès de Siméon SALPETRIER à l’âge de 76 ans. Conseiller général du Lorrain de 1992 à 1998, sous ma présidence au Conseil Général de la Martinique, Siméon SALPETRIER a eu la lourde charge de présider la Commission transport qu’il a, à l’époque, animé avec rigueur, passion et détermination. La Martinique perd un homme politique de conviction qui savait défendre sans complaisance ses idées notamment sur les questions institutionnelles

Frédérik Beret, premier secrétaire fédéral de la FSM

La disparition, ce 12 janvier, de Siméon SALPETRIER est une triste nouvelle pour l’ensemble des socialistes. Cet ancien enseignant, homme du terroir, né au Lorrain et très engagé dans le combat syndical, incarnait une certaine idée du socialisme, de son histoire et de ses conquêtes. Membre fondateur en 1972 de la Fédération Socialiste de Martinique avec les camarades SERBIN, BRANGLIDOR, BENETEAU DE LA PRAIRIE, MANSCOUR, et JEAN-LOUIS, au sein de laquelle il exerça de multiples responsabilités, Siméon SALPETRIER a été élu Premier Secrétaire Fédéral de 1977 à 1984 , conseiller municipal du Lorrain, conseiller général (1992-1998) et conseiller régional (1983 – 1989 ) et ( 2002-2004). Membre du Conseil National du P.S., il a été candidat aux élections législatives en 1993 ; Il fut une des figures marquantes du socialisme en Martinique. La Fédération Socialiste de Martinique adresse ses sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à ses camarades militants. Adieu camarade.

Siméon Salpétrier était considéré comme l’un des derniers leaders socialistes de Martinique. Il a été premier secrétaire de la fédération socialiste de 1974 à 1982, conseiller général (élu sur le canton du Lorrain de 1992 à 1998) et conseiller régional de Martinique, dès la création de la collectivité en 1983, puis de 1998 à 2004. Mais un mandat qui lui était cher manque cruellement à son palmarès, celui de maire du Lorrain. Siméon Salpétrier est mort ce mardi 12 janvier à l’âge de 75 ans.

A.G