Les InvaincuS : Comment des militaires blessés au combat subliment leur corps mutilé

Vues : 904

Loïc est mannequin, son élégance c’était un atout pour les organisateurs du premier calendrier des InvaincuS. Dans ce calendrier, les 13 modèles qu’on découvre en feuilletant l’album-calendrier, sont tous des militaires blessés qui réapprennent à vivre et à vaincre autrement.

Au delà de leur handicap, ces hommes et ces femmes des armées ont tous un unique désir, vaincre la fatalité et sublimer leur nouvelle vie. Depuis quelques mois certains d’entre eux se sont réunis pour un projet qui a tout son sens. Valoriser par la beauté de leur corps, l’envie d’aider et de tendre la main à leurs amis blessés mobiles ou invalides. Parmi les 13 retenus pour la réalisation d’InvaincuS, un guadeloupéen illustrant la diversité dans ce projet, a retenu notre attention.

Grâce aux soutiens de grands mécènes, d’individus de la société civile et aussi de l’Association « Solidarité Défense » que dirige le docteur en médecine et la scientifique spationaute, Claudie Haigneré, Sabrina Daulaus et Sébastien Breissan ont pu concrétiser un rêve.

Ce mercredi 7 juin 2017, Sabrina Daulaus, militaire&blessée, athlète multiprimée a réussi son pari.  Elle pourra, avec les premières ventes du calendrier,  créer un survêtement thermo-régulé et une box de première urgence qui seront distribués aux militaires blessés. Ce sera, un premier réconfort, sous forme de « main tendue » aux hommes tombés au combat,  souligne le militaire qui se convertit en Top model, Loïc Angole.

17 heures. Nous sommes au 30, Boulevards des Invalides à Paris dans le septième arrondissement. A l’entrée de la résidence du Gouverneur, le Dôme doré de l’Hôtel National des Invalides surplombe les appartements du Général d’armée, un gradé cinq étoiles, Haut fonctionnaire et gardien honorifique du premier hôpital-hospice pour les grands invalides, combattants blessés ou mutilés de guerre.

Claudie Haigneré, la présidente, Vincent Leroi , le délégué général (3 étoiles) et Jean Bisch de l’Association « Solidarité Défense », recevaient ce mercredi les organisateurs du projet InvaincuS à la Résidence du Gouverneur des Invalides.

Au milieu de civils et de militaires, la Présidente inaugurait le projet des InvaincuS, la première édition du calendrier des militaires blessés mais une exposition accrochés au plafond, faite de reproductions des modèles hommes et femmes du calendrier 2017/2018.

L’Association « Solidarité Défense » qui a pour objectif l’aide aux familles endeuillées, se mobilise également auprès des blessés, finance leur réadaptation et accompagne leur réinsertion dans la société.

Parmi les militaires, dans cet emblématique lieu, créé à l’initiative de Louis XIV et réaménagé sous Napoléon pour recevoir les vétérans blessés au combat, il y Loïc Angole qui regarde admiratif la représentante des InvaincuS.

C’est l’instant où la jeune femme remercie les donateurs et surtout explique comment sera utiliser les fonds qui seront perçus grâce à la vente des calendriers InvaincuS. Une histoire qui prend naissance en 2015 quand les deux complices, Sabrina Daulaus et Sébastien Breissan se croisent aux Rencontres Militaires Blessures et Sports (RMBS), organisées par le CNSD à Bourges.

Loïc Angole, sélectionné comme modèle pour le calendrier est né à Pointe Noire en Guadeloupe.


Depuis deux ans, cet infirmier militaire est en disponibilité, il n’exerce plus ses fonctions dans l’armée et Loïc Angole a décidé de  s’occuper autrement, il a commencé une nouvelle une carrière, il est comédien et  Top model. C’était une évidence de répondre positivement, quand les organisateurs du casting des InvaincuS, sont venuS le chercher pour le calendrier. Comme ses nouveaux amis, Loïc souffre car c’est un militaire blessé qui souffre en silence. Son handicap ne se voit pas, et pourtant l’antillais est régulièrement suivi pour avoir développé un syndrome post-traumatique après une énième opération en Afghanistan.

Son allure ne laisse rien paraître de sa douleur. C’est à la suite de plusieurs dépressions que le jeune infirmier militaire a été diagnostiqué « souffrant du syndrome post-traumatique ».  Médicalement : « Il s’agit d’un trouble anxieux sévère qui apparaît à la suite d’un événement traumatique qui a éventuellement exposé à la mort ». Reprendre « une vie normale est très long », constate le guadeloupéen, la dépression est à fleur de peau.

D’abord aidé par la cellule d’aide aux blessés de l’armée de terre qui lui a proposé différents stages de reconstruction par le sport. C’est le service d’aide aux blessés de l’armée et des malades du service de santé des armées qui a pris le relais.

Deux années sont passées et Loïc Angole est encore en « reconstruction » malgré les différentes étapes franchies vers sa réinsertion.
C’est donc avec « une joie réelle » que le jeune guadeloupéen a décidé il y a quelques mois de partager sa douloureuse expérience avec d’autres blessés et d’autres familles.

Cette volonté de créer un calendrier qu’ils ont nommé InvaincuS, leur aura permis dans le même élan de créer une association du même nom « InvaincuS ». Le calendrier où figurent treize modèles, a été organisé par Sabrina Daulaus et Sébastien Breissan qui ont fait « jouer de leur relation » pour dénicher les acteurs militaires blessés, handicapés ou traumatisés. Le casting bouclé, il aura fallu une semaine de répétitions et de shooting effectué au centre sportif de la Défense (CNSD) par le photographe Philippe Magoni pour finaliser le calendrier.

Depuis le calendrier de Décembre 2017 à Septembre 2018 est en vente et les treize mannequins sont devenus des inséparables. A l’image de  « Solidarité Défense », leur nouvelle association se donne pour mission d’accompagner et d’aider les militaires blessés, handicapés ou souffrant de syndrome post-traumatique.

Leur première création, c’est ce prototype, cette tenue qui protège en cas d’accident et qu’ils ont présenté à la présidente Claudie Haigneré ce mercredi, dans la Résidence officielle du Gouverneur des Invalides.

« Composée d’une trousse de toilette et d’un survêtement thermo-régulé adapté aux handicaps, cette box va permettre d’améliorer les conditions de vie et de confort des militaires durant leur séjour à l’hôpital d’instruction des armées » précise Loïc Angole, avec une pointe de fierté.

Chaque défilé est une nouvelle aventure pour le jeune militaire guadeloupéen Loïc Angole. L’infirmier-top model et comédien se soigne pour un syndrome post-traumatique. Il nous décrit son expérience de mannequin, pendant la réalisation du calendrier les InvaincuS des Militaires&Blessés :

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy