Les militaires s’entrainent en cas de cyclone

Vues : 64

Du 17 au 27 mai 2016, près de 950 militaires d’active et de réserve ainsi que les civils des forces armées aux Antilles (FAA), renforcés par les forces armées en Guyane (FAG) et par des éléments des régiments de service militaire adapté (RSMA) de Martinique et de Guadeloupe, participent à un entraînement opérationnel baptisé CYCLONEX 2016 se déroulant principalement en Martinique mais également en Guadeloupe.

Cette manœuvre militaire a deux objectifs majeurs : tester la résilience des unités des forces armées aux Antilles, de leur personnel et de leur famille durant la première phase de jeu puis d’entraîner les FAA à conduire le déploiement et l’intervention de moyens militaires basés en Martinique et en Guadeloupe, en coordination avec l’Etat-major interministériel de la zone Antilles (EMIZA) et les RSMA, dans le cadre d’une intervention d’urgence demandée par la Préfecture après une catastrophe naturelle.

Repère :
En cas de cyclone, les FAA doivent être en mesure, dans un premier temps, de recouvrir leurs capacités opérationnelles le plus rapidement possible.

Sur demande de concours de la préfecture, les FAA peuvent également être amenées à :
– apporter leur soutien dans la mise en place de moyens de reconnaissance, d’évaluation et de liaison : des équipes sont actuellement déployées et nous permettent d’avoir un état des lieux précis de la situation, nécessaire à la Préfecture pour évaluer la situation et prendre les bonnes décisions d’intervention des moyens de l’état pour porter assistance à la population.
– participer au dégagement et au rétablissement des réseaux routiers, installations portuaires et aéroportuaires ;
– secourir la population et protéger les biens ;
– participer ou d’organiser une chaine de soutien logistique.

Crédits photo : E.Mocquillon © Marine nationale