Les professionnels du BTP manifestent mais ne bloquent pas

Vues : 198

Depuis ce matin (12 mai) 6 heures, les camions et autres engins du BTP sont sur les routes de Martinique. Les professionnels du secteur tirent à nouveau la sonnette d’alarme sur leur situation. Même s’ils ne bloquent pas, pour l’instant, ils promettent de sévir si rien n’est fait.

greve-btp-a

C’est un convoi impressionnant de camions, porte-charge, camionnettes et autres engins du BTP qui est parti de la Pointe des carrières, à Fort-de-France et qui s’est dirigé vers la Cacem ce matin. Les professionnels du BTP l’avaient dit, mais pour l’instant pas question de bloquer. Leur convoi se déplace sur la voie du TCSP. Après la Cacem, les grévistes iront à la préfecture pour finir leur course à la CTM à Plateau Roy.

Avec cette démonstration de force, l’intersyndicale souhaite interpeller les autorités pour qu’une solution soit trouvée. Depuis 2009 le secteur connait de nombreuses difficultés. Retard de paiements ou encore baisse du nombre de chantiers. Les professionnels du BTP craignent que plusieurs entreprises mettent la clé sous la porte.

Après avoir lancé une campagne de communication pour informer les Martiniquais des problèmes du secteur du BTP, les professionnels ont décidé de passé à la deuxième phase en manifestant, mais sans bloquer, pour l’instant en tout cas. SI la situation persiste, ils promettent d’être plus offensifs. « Nous avons assez d’engins pour bloquer la Martinique », souligne l’un des représentants de l’intersyndicale.

A.G

Photos Eric Zozor


1 commentaires :

  1. Nicolas

    Oui, le droit de grève existe et il ne faut surtout pas l’interdire.
    Mais je suis interpellé par cette forme sournoise et malsaine que prend
    le fonctionnement du pays. En effet, je souhaiterais que les responsables du BTP, nous disent
    exactement, quel est leur problème et ce qu’ils attendent?
    Ils veulent, paraît-il, du travail et un paiement rapide de leurs factures? Ces dysfonctionnements, ont-ils apparu subitement? Depuis quand ont-ils décelé ces problèmes?
    Leur manière de faire, sanctionne t-elle les vrais coupables? De 2010 à 2015, quel était leur situation?
    De tel comportement, ne m’étonne plus puisque depuis bien longtemps, dans notre société, c’est devenu un sport national que d’épargner les vrais coupables …..

Les commentaires sont fermés