Les sapeurs-pompiers de Martinique lancent une pétition en ligne de soutien

Vues : 353

Après plusieurs actions menées sur le terrain depuis quinze jours par les pompiers, une autre réunion est prévue cet après-midi 24 février, entre le représentant de l’État, les maires les conseillers territoriaux, ainsi que les membres du conseil d’administration du SDIS (Service d’Incendie et de Secours).

Les sapeurs-pompiers de Martinique sont fatigués de ne pas se faire entendre par les autorités qui ne saisissent pas l’ampleur de leurs difficultés au quotidien. En attendant ils lancent une pétition en ligne et invitent les martiniquais à soutenir leur mobilisation.

Ci dessous le contenu de la pétition : 

APPEL À LA POPULATION DE MARTINIQUE ACTION SOLIDARITE SAPEURS POMPIERS

Les sapeurs-pompiers de la Martinique défileront le 14 juillet 2016 sur les Champs Élysée à Paris. Cette décision a été annoncée en grandes pompes il y a quelques semaines par le Président du Conseil d’Administration du SDIS et le Préfet de Martinique au moment où il était avéré que le versement des salaires de janvier des pompiers était retardé de plusieurs semaines faute de trésorerie.

D’après les informations à notre disposition, les moyens financiers permettant le voyage, l’hébergement et la nourriture des mêmes pompiers à Paris sont déjà réunis pour démontrer au Gouvernement et au Président de la République Française que tout va très bien au SDIS Martinique.

Cet exemple prouve à lui seul l’aveuglement et la surdité de nos autorités devant les difficultés structurelles que connaissent les services d’incendie et de secours de Martinique.

Tandis que nous sommes en grève pour des raisons sérieuses, qui touchent à l’intérêt supérieur de la population, ils s’amusent à nous faire rêver en bâtissant des châteaux en Espagne.

Depuis des années, les sapeurs-pompiers n’ont cessé de crier leur souffrance due aux retards cumulés quant à leurs conditions de travail. Il ne s’est pas passé une seule année sans manifestation des sapeurs-pompiers pour dénoncer la situation dans les casernements, de leur atelier mécanique, de l’état des matériels, etc…

Aujourd’hui, nous n’avons d’autre choix que de prendre les taureaux par les cornes. L’état de sous financement du SDIS démontre très clairement que la sécurité des martiniquais est loin d’être une priorité majeure pour ceux qui ont le pouvoir de décider et singulièrement des maires qui ont délibérément suspendu leur contribution obligatoire. Pour éviter de faire face à leur responsabilité, ceux-ci demandent encore un « moratoire ».

Depuis le début de notre mobilisation, nous avons fait preuve de responsabilité et de maturité. Nos collègues grévistes et nous-même sommes mobilisés sur leur temps de repos pour permettre la continuité de nos missions et il n’y a eu à ce jour aucun incident sur nos manifestations.

Cette mobilisation aura permis une amélioration de la trésorerie du SDIS pour une durée de trois mois grâce à une avance sur salaires et une litanie de
promesses des maires défaillants. Est-ce suffisant ? Après ces trois mois, on fait quoi ? Devrions-nous redescendre dans la rue en Avril-Mai ?

Nous nous trouvons exposés à toute sorte de pressions venant de la part, semble-t-il, de ceux là même qui devraient protéger les martiniquais. Nous les dénonçons et ne nous découragerons pas, ni ne nous laisserons intimider !

Notre cause est juste parce que c’est aussi celle de toute la population de Martinique !

Nous avons conscience qu’il nous faut sortir définitivement de cette improvisation mise en scène autour de la question du financement des services d’incendie et de secours.

Nous demandons :

Que la sécurité civile qui constitue la mission des sapeurs-pompiers de Martinique soit officiellement déclarée comme étant une priorité majeure et structurelle pour la Collectivité Territoriale de Martinique.
La mise en cohérence de notre administration avec la réforme territoriale. Pour l’instant, cette réforme ne s’applique pas aux sapeurs-pompiers qui continuent de relever d’un « service départemental » au lieu d’un « service territorial ». Cette mise en cohérence aura pour avantage de permettre à la Martinique de disposer d’un STIS plus adapté permettant de rattraper les retards structurels en matière de sécurité civile.
Que la réforme territoriale soit l’occasion d’une remise à plat du mode de financement du SDIS devenu STISi (équilibrage du financement entre différentes collectivités territoriales ou financement par une seule collectivité sans ou avec la participation des communautés d’agglomération…).
Définition d’un plan d’investissement pluriannuel comprenant :

– Un volet recrutement des personnels 2016-2017
– Un volet équipement en casernement, en matériel roulant et en petits matériels 2016-2018

Population martiniquaise, c’est pour votre sécurité que nous sommes dans la rue !
Porter atteinte aux conditions de travail des sapeurs-pompiers c’est s’attaquer à vous, population qui

justement comptez sur nous pour vous protéger contre les dangers !

Nous vous demandons de vous rendre dans nos casernes pour signer massivement la pétition de soutien à nos actions.
Vous pouvez compter sur nous ! Nous comptons sur vous !

Pour signer cliquez sur le lien suivant : Signez la pétition des sapeurs pompiers de Martinique