Les taxis collectifs laissent passer le Tour des Yoles

Vues : 1
transporteurs-martinique-5

Alors que la menace d’un blocage planait sur le tour des yoles, dont la 3ème étape arrive à Fort-de-France ce mercredi 29 juillet, les taxis collectifs ont décidé hier de suspendre leur mobilisation jusqu’au 03 août.

Cette décision a été prise à l’issue de la réunion qui a eu hier au conseil général. Les taxicos attendent un entretien avec la présidente Josette Manin qu’ils n’ont pas encore pu rencontrer.

Les chauffeurs de taxis collectifs restent mobilisés jusqu’à ce qu’ils obtiennent satisfaction. Hier ils ont menés plusieurs opérations molokoy sur les routes de Martinique pour montrer leur désaccord avec le Conseil Général sur le montant qui leur sera versé pour leur patrimoine professionnel, c’est-à-dire la valeur de leur licence.

« Semblé pou Pliss Foss »
L’O.S.T.P.M. . et L’U.S.E.T toujours en a action

Communiqué de presse, le 29/07/2015

Suite à notre mobilisation du mardi 28 juillet 2015, nous avons pu nous entretenir avec le Conseil Général. Notre entrevue n’a toutefois pas abouti à un accord. Comme annoncé, nous ne relâchons pas la pression tant que nous n’avons pas obtenu gain de cause.

Encore une fois, le Conseil Général s’est joué des taxis collectifs. Cette réunion stérile visait en fait à calmer le jeu, à nous faire lever le pied. D’ailleurs madame la Présidente du Conseil Général madame MANIN n’était pas présente. Elle était représentée par son vis-président, président de la commission des transports monsieur HAJJAR.
Mais madame la Présidente madame MANIN va encore plus loin, elle nous propose une réunion lundi prochain pour briser notre grève. Jolie manœuvre, pendant cette période de course des Yoles. Bien sure nous ne sommes pas dupe, nous avons bien identifié que la réunion d’hier est un leurre et que celle proposée lundi prochain est un mirage.

Quoi qu’il en soit par égard pour les petits commerçants qui ont investi pour se faire un peu d’argent pendant la couse des Yoles, nous faisons une trêve et reprendrons nos actions ultérieurement.
Nous, les taxis collectifs avons choisi de respecter le travail d’autrui et nous aurions voulu que le Conseil Général en fasse de même.
Pourtant, afin d’éviter d’en arriver au conflit, nous avions anticipé la réorganisation des transports en sollicitant madame la Présidente madame MANIN dès 2012, pour qu’elle prenne les mesures qui s’impose en temps et en heure.
Manifestement, cette dernière a fait le choix d’une stratégie politique « du pourrissement  » nous obligeant à passer à l’action.
Nous portons à la connaissance de la population ces méthodes.

L’enjeu est bien trop grand pour nous taxis collectifs : on nous enlève notre gagne pain et on nous prive de revenus. Nous sommes tous motivés et surtout décidés à obtenir un accord juste pour notre indemnisation.

C’est aussi un choix politique économique et social, de respecter le fruit de notre travail.

« Nou pé ké rété la ka gadé teknologi ka pas sé »

O.S.T.P.M.
Le Secrétaire Général
Gerry EMIONA

U.S.E.T.
Le Secrétaire Général
Richard MARIE REINE

U.S.E.T : Union Syndical des Entrepreneurs de Transports
O.S.T.P.M.: Organisation Syndicale des Transporteurs Publics de la Martinique