Les transporteurs annoncent des actions dans les jours à venir !

Vues : 1959

Rien ne va plus entre Alfred Marie-Jeanne et les transporteurs. Suite à la rencontre du 06 mars, ces derniers considèrent que le président de l’exécutif « n’a eu aucune volonté de les écouter, ni d’échanger, ni de négocier« .

Dans une déclaration, l’intersyndicale des transporteurs routiers marchandises et de matières dangereuse « avisent la population qu’ils ne se laisseront plus maltraités » et annoncent « des actions dans les jours à venir pour obtenir des résultats probants. »


4 commentaires :

  1. paindoux

    La population en a vraiment marre de tous ces bandits ; nous ne sommes pas responsables de vos problèmes
    J’espère que ce préfet n’hésitera pas à faire respecter ce droit que nous avons tous : la libre circulation des hommes et des biens
    Bande de malpropres, va !

  2. Nicolas

    Depuis quelques mois , la Martinique , malgré ses déboires, retrouvait le chemin de la tranquillité , de la paix sociale… et … de la politique, malgré les gros pwels annoncés . C’était sans compter sur les ravages qu’un gros pwel, même politique, peut entraîner dans la tête de certains . Pouvait-on imaginer, pareilles velléités envers un homme, une Collectivité?
    Pouvait-on imaginer que ceux qui ne sont pas totalement démunis , soient les premiers à sortir, l’artillerie lourde pour obliger nos décideurs à leur donner gain de cause, quitte à augmenter les difficultés et en dépit de tout mépris pour le reste de la population? Pouvait-on imaginer des transporteurs si égoïstes et jusqu’au boutistes pour arriver à leurs fins, à n’importe quel prix? Pouvait-on imaginer, une corporation laisser apparaître ce que l’homme a de plus vil en lui, pour démonter, déstabiliser et discréditer encore une fois, un homme, une équipe, une Collectivité… une population dont elle se moque éperdument pour obtenir gain de cause à ses revendications injustifiées?
    Pour y arriver, voilà des transporteurs qui appellent à la rescousse, le Préfet comme médiateur.
    Ne se mettent-ils pas devant leur contradiction, eux et d’autres qui ne cessent de pester sur le fait : « qu’il y a trop de chef de Service de France dans le pays ». Faudrait-il donner raison à nos gouvernants pour continuer dans cette façon de faire? La situation belliqueuse de certains qui ne veulent satisfaire que leurs intérêts personnels, allant jusqu’à chercher à disqualifier leurs propres compatriotes qui n’ont fait que donner le bilan d’une situation financière étriquée. Quelle hypocrisie de faire appel au Préfet pour lequel, pourtant, certains, dans cette corporation n’ont aucune considération sinon l’espoir que sa médiation leur sera favorable. Comment peuvent-ils comprendre que ces revendications sont exagérées et irresponsables? Quand d’autres politiques, plutôt que d’apporter leur contribution à une solution et pour apaiser les choses; les voilà, dans la surenchère, espérant retrouver une virginité électorale. Malgré des exemples d’actions et de décisions mal maîtrisées par eux?
    Alors, oui, face à ces comportements irréfléchis, mon pays, connaîtra t-il une sérénité?

  3. Chanou

    Le pire dans tout ça c’est que la majorité des transporteurs n’est pas à plaindre d’un point de vue financier.

Les commentaires sont fermés