L’hôpital de campagne en service en Guadeloupe

Vues : 252

L’ESCRIM a accueilli ses premiers patients hier lundi matin 4 décembre en Guadeloupe. L’ESCRIM, c’est l’Élément de Sécurité Civile Rapide d’Intervention Médicale.

Cet hôpital provisoire a été acheminé samedi matin en urgence sur place après l’incendie du CHUM de Pointe à Pitre sur le parking de l’Établissement français du sang. Sitôt arrivé à l’aéroport Pôle Caraïbes, les spécialistes appuyés par des militaires et des pompiers venus de l’hexagone ont déployé le matériel et l’ont monté très rapidement, en une journée.

Tous les services se retrouvent sous les tentes. Le plateau bloc opératoire, la radiographie, la salle de réveil ou l’hospitalisation. Le département laboratoire est également présent.
L’ESCRIM pourra gérer 150 urgences par jour, 7 interventions chirurgicales et près de 30 accouchements.

La ministre de la santé s’est rendue sur place.

Les équipes qui ont procédé au montage de cette unité très particulière ont reçu la visite d’une officielle et pas des moindres : celle de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Ils ont pu expliquer à la ministre la spécificité de leurs taches. Elle a été agréablement surprise et amplement satisfaite par la rapidité des opérations auxquelles elle a assisté durant un certain temps.
Parallèlement au personnel médical composé de médecins, infirmiers ou encore aide-soignants, une autre équipe responsable de l’aspect technique est constamment positionnée sur le site. Il s’agit de techniciens comme les électriciens.

Photos : Réseaux Sociaux


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *