Licenciements à la mission locale du Sud : la CGTM se manifeste

Vues : 408

L’affaire des licenciement à la mission locale du Sud a fait réagir le syndicat CGTM des Missions Locales qui a souhaité s’exprimer sur le sujet.

Le 8 novembre dernier, la directrice adjointe et une responsable de la Mission locale du Sud ont été mises à pied par la présidente de la Mission locale, et son nouveau directeur. Les deux femmes sont accusées de harcèlement morale par une employée qui est en congés maladie depuis plusieurs mois déjà.

Pour les soutiens des deux femmes il s’agit avant tout d’une décision politique, car elle soutienne le maire Nicaise Monrose. Depuis une dizaine d’années les deux employées n’ont jamais fait parlé d’elles. C’est donc avec la plus grande des surprises qu’elles ont appris la nouvelle. Elles se préparent désormais à contester ces procédures.

Si de son côté la direction de la mission locale fait l’autruche, le syndicat CGTM des Missions Locale n’a pas tardé à réagir dans un communiqué de presse, envoyé hier.

« Le syndicat CGTM des Missions Locales, dénonce avec fermeté la procédure de licenciement entamée à l’encontre de 2 salariées de la Mission Locale de l’Espace Sud. Cette intention est la conclusion d’une infâme machination mise en scène à l’encontre de ces deux femmes. Et comment ne pas relever que l’une d’entre-elles est déléguée du personnel, déléguée syndicale au sein de la mission locale sud et secrétaire adjointe du Syndicat CGTM des Missions Locales de Martinique.

Cette décision n’est ni plus, ni moins que le signe d’un acharnement anti-syndical de la Présidente du Conseil d’administration de la Mission Locale, entrepris en vue de décapiter le syndicat CGTM des Missions Locales. Aussi, nous disons notre indignation contre cette volonté manifeste de vouloir salir auprès de l’opinion publique l’image de ces deux salariées par le mensonge et en utilisant de manière perfide les noms des salariés de la Mission Locale. La CGTM des Missions Locales ne peut en rester là… »

A.G