L’U. A lance une campagne contre le mariage des enfants en Afrique

Vues : 312

L’Union Africaine lance cette semaine une campagne contre le mariage des enfants en Afrique.

Car, selon Fatima-Zohra Sebaa-Delladj, Rapporteur spécial sur le mariage des enfants au sein de l’Union Africaine, « la société civile doit aussi, pousser le gouvernement à respecter ses engagements ».

Une campagne lancée au Sénégal, avec l’appui de Mariama Sarr, la Ministre de la Santé, de la Famille et de l’Enfance, souligne son engagement total et celui du gouvernement pour mener la lutte contre cette pratique « néfaste ». Une pratique qui a de lourdes conséquences pour les jeunes filles ou garçons mariés à peine adolescents.

Selon les chiffres fournis, au Sénégal entre 2000 et 2011, 33% des femmes étaient mariées avant avant d’atteindre l’âge de 18 ans. Une étude a même révélé que l’âge moyen à Kedougou dans le Sud-Est du Sénégal est de 13 ans.
Au cours du discours de lancement de la campagne au Sénégal, la Ministre Mariama Sarr, a indiqué « la lourdeur des tâches domestiques à effectuer pour les jeunes enfants mariés, ne leur permettant plus de poursuivre leur scolarité ».

Vendredi 18 juin, c’était la journée des enfants, une occasion pour ces jeunes de dénoncer les abus faits à leur endroit et aussi de revendiquer leur droit à l’éducation. Avec Adidjatou Mathys et la représentante de l’Unicef au Bénin, le Dr Anne Vincent, ils ont marché dans les rues béninoises pour dire Non au mariage des filles et proclamer la « Tolérance zéro ».

Selon le Docteur Anne Vincent, les pays africains doivent respecter le code de l’enfant « afin que cesse l’impunité, l’humiliation et le silence. La représentante de l’Unicef rappelle que « le mariage précoce peut détruire à jamais la vie d’un enfant ».

Dorothée Audibert-Champenois                        

Photo Union Africaine