Lycée Frantz Fanon Trinité : Des mesures pour renforcer la sécurité

Vues : 26

Suite à l’agression d’un élève qui a eu lieu au Lycée Professionnel Frantz Fanon de Trinité la semaine dernière, une réunion s’est tenue hier matin à la cité scolaire. A l’issue de la rencontre, il a été convenu de renforcer le dispositif « élèves pairs » et de renforcer la sécurité dans ce groupe scolaire.

A l’initiative du sous‐préfet de Trinité et de la rectrice de l’académie, les partenaires de l’éducation nationale chargés de la sécurité étaient réunis ce mardi 20 octobre 2015 au Lycée Frantz FANON.

C’est en présence du président du Conseil régional, du maire de la Ville de Trinité et conseiller général et du lieutenant‐colonel commandant en second de la gendarmerie, que cette réunion a pu faire émerger des mesures pour renforcer la sécurité au sein et aux abords de la cité scolaire de Trinité.

Quatre décisions majeures ont été prises :

‐ reconfigurer le périmètre de sécurité de la cité scolaire ;
‐ augmenter la présence de médiateurs aux environs et dans la cité scolaire ;
‐ mettre en place des formations spécialisées pour les enseignants en lien avec différents partenaires (Région, gendarmerie) ;
‐ renforcer les diagnostics de sécurité.
L’accent a été mis sur la nécessité de prises de décisions rapides et d’effets concrets.

A l’issue de la réunion, la rectrice de l’académie est allée encourager les communautés éducatives des trois établissements de la cité scolaire qui se sont fortement mobilisées en mettant en place des actions spécifiques.
Au collège Beauséjour, des moments d’échanges avec les élèves ont été organisés, et une fresque de non‐violence a été imaginée par les élèves.

Au lycée professionnel, une journée banalisée ayant vocation à amorcer une réflexion sur les conditions d’apaisement du climat scolaire a été mise en place par la proviseure. Les parents d’élèves, eux aussi invités à cette réflexion ont évoqué des pistes telles que la mise en place de journées portes ouvertes.

Au niveau académique, la rectrice a écrit un message à l’ensemble des chefs d’établissements leur demandant d’organiser à brève échéance des moments de travail et de réflexion en ce qui concerne la sécurité des élèves et des personnels et d’envisager des modes d’action propres à prévenir ou endiguer les situations de violence. Une réunion plénière sera organisée pour faire la synthèse des travaux menés en établissement et actualiser les procédures et documents relatifs à la sécurité dans l’académie.