Madivial : « 90 familles d’éleveurs et 120 salariés directs s’inquiètent de leur avenir »


Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :
Vues : 550

Madivial, l’Alliance de l’Elevage Martiniquais, communique : 

« OUI, MADIVIAL qui est une coopérative d’élevage local, issue du regroupement de plusieurs coopératives préexistantes. OUI, les éleveurs ont été contraints de se regrouper pour faire face, ensemble et sous forme coopérative, à la situation de dépendance dans laquelle la provenderie monopolistique les plaçait et tente de les maintenir.

Aujourd’hui, OUI, Nous MADIVIAL avons plusieurs sources d’approvisionnement pour l’alimentation des animaux de nos adhérents.

OUI, Nous, MADIVIAL, dénonçons les agissements et toute la politique de dénigrement menés à l’encontre de notre coopérative par ceux-là même qui, organisés en monopole de longue date, refusent de voir s’ouvrir une concurrence et perdre, dans le même temps la mainmise sur toute une filière, sur le fruit du travail de plus de 120 familles.

OUI, nous MADIVIAL, ses 120 salariés OUI, nous MADIVIAL et ses 90 producteurs disons NON à cet ordre établi qui a suffisamment duré, en mettant à genoux, plusieurs générations d’éleveurs.

OUI ! Nous dénonçons les tarifs pratiqués par MNA, les plus chers de France, de Guadeloupe, et même de la Réunion, pourtant plus lointaine, alors même que cette société MNA bénéficie des aides régionales et nationales (RSA et OCTROI DE MER).

OUI ! Nous dénonçons, la qualité de l’aliment vendu par cette société, de nombreux éleveurs ayant déjà subi des pertes en lien avec cette piètre qualité.

OUI ! Nous dénonçons ce monopole maintenu et protégé (en dépit de la liberté légale d’entreprendre), jusque par ceux qui prétendent représenter et protéger la Martinique et tous les Martiniquais, tout en prenant la décision de fustiger notre coopérative, à coup de presse et de dénonciations calomnieuses, sans jamais nous recevoir, ou prendre en considération notre situation…

Et leur disons :

– Que NOUS, sommes des éleveurs qui ont investi sur leurs exploitations, qui nous levons tous les matins, nous occupons de nos animaux et faisons confiance à notre coopérative pour valoriser notre production

– Qu’il nous paraît parfaitement légitime qu’il nous soit au moins maintenu le droit et la liberté de nous organiser, de choisir la qualité de l’aliment dédiée à notre production, afin offrir aux Martiniquaises et Martiniquais, dont nous sommes soucieux du bien manger, une viande d’excellence,

– Que NOUS sommes les mêmes éleveurs qui revendiquons le droit de nous organiser, pour baisser le coût de notre production, extrêmement dépendant du coût de l’aliment, et offrir aux Martiniquaises et Martiniquais, dont nous sommes soucieux du pouvoir d’achat, une viande de chez nous accessible,

OUI, Nous MADIVIAL, sommes en droit de constituer une organisation qui refuse de se plier plus encore aux dictats permanents de MNA, et se maintenir en client captif de cette société, et de fait, en situation de dépendance et de violence économique permanente à son égard.
Ces combats que nous menons, pour nos professions, directes et indirectes, nous les poursuivrons, car, ils sont légitimes, ils sont historiques, ils sont économiques, ils sont alimentaires. Il s’agit pour nous, éleveurs :

– de poursuivre notre libération du joug dans lequel ce système de provenderie monopolistique, qui a empêché le développement de nos métiers, et prohibé une offre de viande fraiche locale à la hauteur de l’excellence de notre terroir,

– de poursuivre l’approvisionnement de notre île en viande fraiche de qualité, car OUI, le travail de MADIVIAL, pourtant parsemé d’embuches par ceux qui, de près ou de loin, sont toujours liés à MNA, a permis de rapporter à 18% la consommation en viande fraiche locale, et de hisser la Martinique au deuxième rang des régions ultra périphériques en termes d’organisation de la production animale.

OUI, MADIVIAL, doit tenir bon, en dépit des attaques de toutes natures dont elle est l’objet, et qui ne visent pas son travail, pas la qualité de ses services, mais les seuls intérêts propres de MNA, et moindrement de ceux qui lui sont solidaires.
Et OUI les Martiniquaises et Martiniquais doivent savoir que MNA, ce seul fabriquant d’aliment sur l’île s’organise et s’organise, directement ou indirectement en structures d’élevage privées et capitalistiques pour venir concurrencer sa propre cliente, MADIVIAL.

OUI MNA a décidé de recréer les conditions de la déstabilisation de MADIVIAL dont elle ne supporte pas le « maronnage », en instrumentalisant au besoin, tous ceux qui y trouvent de près ou de loin, un intérêt.

OUI !, Nous MADIVIAL vous disons avec notre fierté martiniquaise que nous battons pour favoriser les intérêts des éleveurs, autant que ceux des consommateurs qui nous font confiance.

Les faux cris d’alerte des salariés de MNA ne nous émeuvent pas plus que leurs passivité et moqueries, leur acharnement à notre encontre, lorsqu’ils nous jettent l’opprobre, ou refusent de nous livrer, motifs pris que, Nous éleveurs regroupés autour de notre coopérative MADIVIAL, serions redevable de sommes ABYSSALES.

OUI, Nous, MADIVIAL, producteurs locaux, fiers de servir nos compatriotes et leur offrir le meilleur de notre travail, leur indiquons que, après de nombreux procès en recouvrement des créances excipés par MNA jusque devant les instances politiques locales, MNA n’a pas convaincu le Tribunal de la consistance des montants qu’elle estime lui être dus par MADIVIAL, au point qu’il a désigné un expert, pour procéder à des investigations.

MADIVIAL profite de l’occasion qui lui est donnée, ici, pour remercier, celles et ceux qui, malgré cette campagne de dénigrement continuent de lui faire confiance, et de concourir à son succès. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *