Magalie Méjean : un courrier anonyme relance l’affaire

Vues : 1754

L’affaire Magalie Méjean connait un nouveau rebondissement. Hier (22 janvier) le procureur, Eric Corbaux, a lancé un appel à l’auteur(e) d’un courrier anonyme concernant le dossier.

Personne ne connait le contenu de cette lettre sauf la police et la justice. Eric Corbaux indique néanmoins que la lettre « contient des informations sur l’affaire de la disparition de Magalie Méjean qui présentent un intérêt certain pour l’enquête en cours ». C’est pour cela qu’un appel a été lancé pour que l’auteur(e) du mystérieux courrier se manifeste. Le procureur souhaite l’entendre pour qu’il parle plus. Celui ou celle qui a écrit cette lettre dispose de plusieurs moyens pour se manifester à nouveau. Il ou elle peut contacter la gendarmerie en charge de l’enquête, se présenter au Palais de justice et demander à rencontrer ou écrire au juge chargé de l’instruction. Si il ou elle le souhaite témoigner de façon anonyme, cela est prévu par la procédure, afin que sa sécurité soit assurée.

Le courrier a été déposé dans la boite aux lettres de la gendarmerie de Basse-Pointe le 31 décembre dernier. C’est le juge d’instruction qui a demandé au magistrat du parquet de communiquer dessus. Il semblerait que l’auteur de la lettre pourrait, peut être sans le savoir, détenir plus d’éléments qui pourraient faire avancer l’enquête de façon significative. Une manifestation qui arrive deux ans après les faits. Pour rappel, Magalie Méjean avait disparu lors d’une randonnée le 17 décembre 2013, son corps avait été retrouvé le 23 janvier 2014 à Chalvet, Basse-Pointe. La jeune femme était en vacances en Martinique.

L’auteur(e) de cette lettre déposée le 31 décembre 2015 à la brigade de gendarmerie de Basse-Pointe est solennellement invité à reprendre contact avec les gendarmes chargés de l’enquête ou le juge d’instruction.

La gendarmerie est joignable au 0596.57.09.31. ou au 0696.35.76.47. Le juge d’instruction : cabinet du doyen des juges d’instruction, Mr Colombet, 3ème étage, Palais de justice, 35 Bd du Général de Gaulle, 97 200 Fort-de-France.

A.G