Maintien de l’alerte sécheresse : Restriction de l’usage de l’eau en Martinique

Vues : 3

Suite à la dernière réunion de la cellule sécheresse de la Mission Inter-Services de l’Eau et de la Nature (MISEN), le maintien de l’alerte sécheresse instaurée en Martinique depuis le 24 avril 2015 par arrêté préfectoral a été décidé.

Cela se traduit par des restrictions aux seuls usages prioritaires que sont l’eau potable, les usages sanitaires, de salubrité et de sécurité publique. Les autres usages sont interdits, notamment :
– l’arrosage des pelouses, des jardins d’agrément, des espaces verts et des terrains de sport ;
– le lavage des véhicules hors des stations de lavage spécialisées et des bateaux dans les aires portuaires ;
– la vidange et le remplissage complets des piscines ;
– l’utilisation des points d’eau mis à disposition du public par les communes en bord de mer.

Ces mesures visent à préserver les besoins essentiels de la population, sans aller vers l’assèchement des cours d’eau.

Par ailleurs, des tours d’eau établis pour les prélèvements agricoles dans les bassins versants de la Lézarde, de la Rivière Blanche, de la Rivière des Coulisses et de la Petite Rivière sont étendus au bassin versant de la rivière du Galion.

Enfin, les usagers martiniquais sont invités à signaler toute fuite sur réseau d’eau potable aux services responsables de l’eau par téléphone ou par mail, en utilisant les coordonnées suivantes :
– S.M.D.S. – Nord Atlantique : Tel : 05 96 69 54 74 (smds.fr)
– S.M.D.S.- Schoelcher : Tel : 05 96 71 15 45
– S.M.E. : Tel : 05 96 51 80 51 (smeaux.fr)
– ODYSSI : Tel : 05 96 71 20 10 (odyssi.fr)

Il est rappelé aux Martiniquais la nécessité d’économiser l’eau, et en conséquence :
– de ne pas laisser couler l’eau inutilement ;
– de limiter le remplissage des piscines ;
– de récupérer l’eau pour arroser le jardin ;
– de vérifier et repérer éventuellement les fuites de robinets ou de chasse d’eau, etc.

Les gestes citoyens appliqués par tous pendant ce carême permettra de limiter au maximum le recours à des mesures plus contraignantes comme des coupures d’eau tournantes.

Communiqué de la Préfecture Martinique