Mannequin de Haute-Couture, une martiniquaise part au Cambodge pour le titre de Miss Global International

Vues : 2529

Etudiante récemment diplômée, Top Model pour de grands créateurs parisiens, plusieurs fois candidates de concours de reine de beauté, Nathanaëlle Audel est prête pour conquérir son prochain titre international.

Les concours de Miss se succèdent depuis le début de l’année avec leurs lots de rebondissements comme la dernière disqualification de Miss Martinique la semaine dernière. A cause d’un tatouage à l’épaule, Jade Voltigeur désignée par les martiniquais est empêchée de participer au célèbre concours national de Miss France.

Loin de ces tornades médiatiques, Nathanaëlle Audel, une jeune martiniquaise de 23 ans se prépare sereinement à un prestigieux concours qui l’amènera à devenir Miss Global 2017 en novembre prochain.


Une lourde responsabilité pour la jeune fille qui seule candidate antillaise, aura la lourde tâche de représenter les Caraïbes au Cambodge.

Un parcours de rêve qui achèvera une année positive pour Nathanaëlle Audel. Étudiante en Licence à Paris VI, la martiniquaise est depuis cette année diplômée en Stylisme modélisme de l’Institut supérieur des arts appliqués (Lisaa) dans le quartier Gobelin du cinquième arrondissement.

Son histoire commence à Trinité et au Diamant d’où sont originaires ses parents. La petite Nathanaëlle grandit auprès de sa mère à Trinité, ville côtière du côté Atlantique à la Martinique. La famille arrive à Paris et s’installe dans le Val-d’Oise en région parisienne.

Entre des études brillantes et des concours de beauté, Nathanaëlle évolue tout élégante sur les podiums des créateurs de prêt-à-porter et de Haute couture, de George Bedran, de Romain Thevenin ou du designer-styliste originaire de Kinshasa, José Esam.

Et avec son titre de première dauphine au concours de Miss Nationale à Paris, Nathanaëlle Audel s’est sentie assez forte pour un prochain concours de beauté qui se déroule cette année au Cambodge. Obtenir le titre de Miss Global sera le défi à relever dans quelques mois pour le jeune mannequin antillais.

Une chance pour la jeune antillaise devenue parisienne depuis quinze ans, de porter les couleurs de la Martinique. Un double challenge qu’elle veut relever : montrer les beautés noires dans les grands concours internationaux et valoriser la destination Antilles, plus précisément celle son île.

Dès le 31 octobre, la première dauphine d’Eugénie Journée (Miss Nationale 2016) s’envole en direction du Cambodge pour concourir, le 18 novembre, avec une trentaine de candidates, au titre de Miss Global 2017.

Préparée et coachée par son agent Jean-Roger Siquilini, la jeune martiniquaise de 23 ans sera accompagnée d’un membre du comité Miss Nationale de Paris. Elue, Miss Global 2017, elle repartira avec la somme de 200 000 dollars, et signera plusieurs contrats pour défiler avec des grands noms qui auront sponsorisé l’événement.

Gageons qu’avec son look qui rappelle Michelle Obama (ancienne First Lady américaine), Nathanaëlle Audel aux grands yeux rieurs sera la digne héritière d’Angela Bonilla couronnée Miss Global 2016 aux Philippines.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
ImagesFacebookAA.