Martinique Cata Raid 2017 : Les gagnants sont Boulogne, Bontemps-Amiot et Joschke-Berranger

Vues : 134

La semaine a été intense pour les 36 équipages inscrits avec notamment la dernière étape du jour entre Le Vauclin et Le Robert qui aura marqué les esprits par ses conditions musclées. Les autres jours ont été plus calmes mais toujours aussi intenses avec un vent très fluctuant. Les concurrents se sont souvent retrouvés à jouer à la roulette russe pour réussir à se frayer un chemin dans les couloirs de vent. Malgré tout, on a assisté à de belles batailles engagées sur l’eau par un plateau de très haut niveau.

Chez les Flying Phantom, Gurvan Bontemps et Benjamin Amiot, vainqueurs incontestables.

Coup de maitre de l’équipage Gurvan Bontemps et Benjamin Amiot en Flying Phantom. Auteurs d’un début de course tonitruant, empochant la victoire avec plus d’une heure d’avance à l’arrivée sur le second, les deux compères n’ont jamais pu être rattrapés par la suite. Les jours suivants, la concurrence est tout de même revenue à la charge avec en pointe l’équipage Banane de Guadeloupe et de Martinique emmené par Sébastien Rogues. Avec 3 victoires d’étape au compteur, ils ont contribué à alimenter le match et la pression sur la course.

Au delà du résultat, la venue des Flying Phantom a fait l’événement dans cette 4ème édition du Cata Raid. C’est la première fois que ces bolides évoluaient dans les caraïbes. Impressionnantes montures, elles ont affolé les compteurs et ébahi les spectateurs venus admirer leur vol. L’histoire de la Martinique et des Flying Phantom n’en est qu’à ses débuts : leur venue était un test grandeur nature pour fédérer et ouvrir la voie à d’autres bateaux de la classe qui seront sans aucun doute plus nombreux l’an prochain.

Pierrick Contin

En F18, la troisième pour Boulogne !

La constance a été payante pour l’équipage Boulogne, toujours resté dans le haut du classement tout au long de la semaine. La bataille a pourtant été rude avec 5 équipages restés constamment aux avant-postes : les anglais Sunnuchs-White, Northrop-Farren, les français Dutreux-Cocaud et les martiniquais Gillet-Poix et Giacometti-Ivaldi. Au final les Boulogne profitent des quelques erreurs des poursuivants pour s’imposer. A noter : c’est la troisième victoire pour Emmanuel Boulogne au Cata Raid et la première pour le duo père-fils.

En F16, Joschke-Bérranger, indétrônables !

Toujours aux avant postes, l’équipage composé d’Isabelle Joschke à la barre et Stéphane Berranger à l’avant a dominé la course alternant les premières et secondes positions. Au finish, ils terminent avec un peu moins de 30 minutes d’avance sur leur poursuivant, le bateau skippé par Barthelemy Huet de Froberville.