Martinique-France : Fabrice di Falco est Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’honneur

Vues : 491

« Je voudrais partager cette distinction qui rend hommage à mon travail de chanteur d’Opéra mais surtout à ce Nègre que je suis qui est chanteur passionné de toutes les musiques ».

Ce discours franc et spontané est celui du contre-ténor martiniquais Fabrice di Falco au Ministère des Outre-mer ce lundi 24 avril 2017.

Il était reçu par Ericka Bareigts dans les Salons de la Ministre à la rue Oudinot dans le septième arrondissement de Paris. (Extrait du discours de Fabrice di Falco en fin d’article)

La plus haute décoration honorifique française a été décernée à un homme de grande valeur en début de semaine. Le sopraniste Fabrice Rosalie di Falco, un des plus grands artistes au monde a été décoré Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur.

Artiste extraordinaire, le sopraniste Fabrice di Falco continue de démontrer tout au long de son parcours que le talent, la persévérance et la ténacité s’accordent avec la générosité, le partage et la reconnaissance.

Le chanteur lyrique a joué devant des hommes et des femmes illustres du 20ème au 21ème siècle, a fait des prestations au sein des plus grands orchestres à travers le monde, le sopraniste a connu des artistes de renom et chanté dans des lieux sublimes.

Lundi dernier, pour assister à cette cérémonie à l’Hôtel Montmorin dans Paris, le métis « de mère catholique martiniquaise et de père juif sicilien » a invité de nombreuses personnes qui l’ont aidé à faire « vivre » et évoluer cette voix éclatante et unique de sopraniste/contre-ténor.

Au Salon Louis Delgrès, Fabrice Rosalie di Falco, a reçu la plus haute distinction française pour son mérite, sa personnalité, sa contribution dans le monde de l’Art Lyrique.

« Toute votre vie, vous vous êtes consacré avec enthousiasme et générosité à l’Art Lyrique. C’est cette vie de passionnée que nous distinguons ensemble ce matin ». A 11h30, les premiers mots Ericka Bareigts ont ouvert la cérémonie de remise de la Grand-croix de Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur, au chanteur originaire de Saint-Pierre en Martinique.

« Votre nom fait chanter », sourire de la ministre des Outremer, charmée par la voix du contre-ténor. Une voix et une texture hors pair. « Une voix de femme dans un corps d’homme », la présentation courte mais juste de la ministre Ericka Bareigts aura touché les invités de cette cérémonie particulière. Durant 10mn elle aura retracé le parcours sans faute du chanteur lyrique qui commence à Fort-de-France aux Antilles.

Une rencontre étonnante, fortuite et déterminante va révéler la puissance de la voix du futur contre-ténor. C’était à la Martinique en présence de la cantatrice afro-américaine Barbara Hendriks.

Plusieurs années, plusieurs rencontres plus tard, l’artiste d’envergure internationale a changé s’est étoffé, a évolué dans son Art. Fabrice du Falco est un des hommes les plus en vue dans le monde de l’Opéra et du chant lyrique.

Seulement le métis martiniquais n’oublie jamais ses origines et se fait un devoir de rappeler qu’il combattra toujours le racisme, l’exclusion ou la haine.

Son talent suscite l’intérêt des plus jeunes qui n’hésitent pas à le citer dans leur fiche professionnelle de présentation.
Le chanteur soutient et participe à la découverte de talent nouveau. Il est aussi présent dans des causes sociales ou médicales. (Ci-dessous lors du Gala de Charité de l’Apipd, une Association de lutte contre la Drépanocytose).

Aujourd’hui, « il était mérité » selon ses amis que son travail soit honoré et récompensé.

« Monsieur Fabrice Rosalie di Falco, Au nom du Président de la République … nous vous faisons Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’Honneur ».

Ému et heureux de cette distinction de Grand-croix de Chevalier (institué par Napoléon Bonaparte en mai 1802), le martiniquais, avec une parfaite maîtrise et une grande assurance a remercié très longuement sa mère, ses proches et ses nombreux amis, tous également fiers du chemin parcouru par ce « chanteur à la voix singulière et extraordinaire », a déclaré la ministre des Outre-mer.

Fabrice di Falco facétieux, dans un discours spontané, a rappelé que ce lundi 24 avril 2017 était le jour de fête des « Fidèles« , un clin d’œil à ses proches!

L’occasion d’enchaîner sur les remerciements pour ses collaborateurs, sa famille et sa mère qui s’est déplacée pour l’événement. Le Martiniquais a eu une pensée spéciale pour Alfred Marie-Jeanne. L’actuel Président du Conseil Régional de Martinique lui aurait accordé une bourse pour venir étudier le chant à Boulogne-Billancourt. C’était en 1994.

Un cocktail a suivi la cérémonie où était conviée l’ancienne ministre des Outremer, George-Pau Langevin.

Une soirée en famille devrait compléter cette cérémonie de remise de la Grand-Croix de Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur, décernée à Fabrice Rosalie di Falco.

Écoutez le chanteur qui remercie tous ses fans, ses admirateurs et s’insurge contre les Gouvernements qui marginalisent la musique d’Opéra comme une musique réservée aux élites.

Reçu par Ericka Bareigts, ministre des Outremer dans le Salon Louis Delgrès, le chanteur lyrique est ici avec le contre-bassiste Jean LeLeu.

Voici un extrait du dernier opus « Soyons Sauvage » du duo Fabrice di Falco et Julien Leleu contre-bassiste  :

Publié par C'news Actus Dothy sur lundi 24 avril 2017

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Photos C’news Actus Dothy