Martinique : « La croisière ne s’amuse plus »

Vues : 23

la-martinique-a-reculons

« La Martinique à terre »

Vu sur Facebook : Par Eyes Ti

La nouvelle saison touristique démarrant, bon nombre d’acteurs du secteur ont reçu ce courrier datant du 20 octobre 2014 :

« Madame, Monsieur,

Chers acteurs du Centre-Ville,

Nous vous invitons à prendre date de l’ouverture de la saison croisière 2014-2015. 220 000 visiteurs devraient faire escale en ville, soit 167 navires prévus au mouillage en Baie de Fort de France, classée parmi les plus belles du monde !

Chantier du Transport Collectif en Site Propre, aménagements de la Pointe-Simon, nouvelles excursions touristiques, lancement de l’opération « Do you speak Tourist », sur une idée de l’Office de Tourisme de Fort de France, soutenue par la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Martinique avec le concours de l’UCF, du CMT et des acteurs du centre-ville…La saison s’annonce pleine de défis.

Pour attester du légendaire sens de l’accueil en Martinique, nous avons besoin de vous. A n’en pas douter, vous ne manquerez pas de recevoir vos hôtes comme vous aimez être reçus, vous saurez mettre ce supplément d’âme qui font oublier les contraintes de la ville.

A vous Capitaine de l’offre foyalaise, nous donnons rendez-vous, le jeudi 30 octobre, jour de la Sainte Bienvenue, pour l’accueil du « MV EUROPA » au Terminal de la Pointe-Simon et vous communiquons la liste de l’ensemble des escales.

En vous remerciant de votre contribution, nous vous souhaitons une Belle Saison et vous prions de recevoir, nos salutations distinguées.  »

Le 29 octobre 2014, ils recevaient ce nouveau courrier :

« Madame, Monsieur,

Chers acteurs du Centre-Ville,

Nous vous informons que l’escale du navire de croisière « MV Europa » initialement programmée demain, jeudi 30 Octobre 2014, est annulée pour des raisons techniques au profit de l’escale de Sainte-Lucie.

Nous profitons du présent courriel pour vous adresser, le planning prévisionnel des escales mis à jour au 23 Octobre 2014.

Restant à votre écoute, nous souhaitons bonne réception des présentes informations et vous prions de recevoir, nos salutations distinguées.  »

Quelles sont donc ces raisons techniques connues depuis mi octobre ?

la-martinique-a-reculons-2

La vérité est que le MV Europa avait pris la décision de ne pas faire escale en Martinique, simplement parce que la SÉCURITÉ DE SES PASSAGERS NE POUVAIT ÊTRE ASSURÉE et avait porté son choix sur SAINTE LUCIE !!!

Quand on voit l’état du Terminal devant accueillir les passagers arrivant dans la plus belle baie du monde, on peut douter fortement que les travaux seront terminés pour la venue des navires qui doivent faire escale les 03 et 04 novembre prochain…

la-martinique-a-reculons-3

Le constat une fois de plus est que un énième bateau a choisi Sainte-Lucie ! Comment expliquer qu’alors que la saison touristique des croisières se termine en avril et redémarre en fin octobre, soit 6 mois où les travaux auraient pu être fait, que le Terminal soit dans cet état ?

Il existe un prévisionnel concernant la venue des bateaux, pourquoi n’avoir pas anticipé dans ce cas ? Le temps perdu ne se rattrape pas et depuis des années, bon nombre de compagnies fuient la Martinique (avec ou sans travaux) et ce qui est perdu est bien perdu, sans aucune certitude de pouvoir le récupérer.

Nous étions nombreux (non fonctionnaires) à devoir travailler ce jeudi (hotesses d’accueil, guides, chauffeurs de taxis, chauffeurs de bus, artistes…) crois tu Minou, qu’en nous annonçant la veille l’annulation de cette escale nous avions le temps de nous rabattre sur autre chose ?

Crois tu que nous recevons un dédommagement alors que cette nouvelle annulation était connue de longue date par les responsables ?
Est-ce ce qui s’appelle des emplois générés ???

Oui, il faut que la Martinique avance, mais pas dans ces conditions, pas avec des incapables avides de remplir leurs poches en faisant de beaux discours, car c’est vrai que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. Puisque le maître mot est le « Haut de gamme », soyons à la hauteur et sortons de cet état de « I bon kon I yé-a » ou laissons faire les autres îles qui font un excellent travail dans le domaine touristique et concentrons nous sur la banane…

Certes il faut améliorer mais, il faut aussi savoir assurer ses arrières en imaginant des situations de repli, d’autant plus qu’on est déjà sur la sellette !

Encore une fois, j’M ma Martinique et même si tout le monde y met du sien, elle ne pourra hélas pas avancer tant que d’autres la maintiendront à l’arrêt..

La croisière ne s’amuse plus !!!

la-martinique-a-reculons-6