Martinique : La CSTM appelle à la grève générale le 31 mars

Vues : 19

La CSTM (Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais) appelle à la mobilisation générale la semaine prochaine, mardi 31 mars 2015. Ses revendications : le conflit de la fourrière qui dure depuis le 29 janvier et la grève qui touche une société cotraitante de Mozaïk (la Sotravom).

Hier en Guadeloupe, l’appel à la grève générale lancée par une dizaine de syndicats, soutenus par le LKP (Liyannaj kont pwòfitasyon), a rassemblé de nombreuses personnes dans les rues de Pointe-à-Pitre. Les syndicats dénoncent la précarité, les bas salaires, les conditions de travail …

Après la Guadeloupe donc, c’est au tour de la Martinique. Pour l’instant, seule la CSTM se lance dans ce mouvement de grève générale mais les autres organisations syndicales sont invitées à suivre le mouvement.

Communiqué :

greve-generale-martinique-31-mars

Facebook


5 commentaires :

  1. paindoux

    Bèèèèèèèèèèè
    On a tendance à suivre bêtement la Guadeloupe où les prix sont plus bas pour tout mais où le travail au noir bas tous les records.

    1. armelle

      Se vance nous bizoin assez pâle pawol initile yo pas ka pale Diprix bas mais irregularite patron envers ttravaille combien jounin travail ou ja fe

  2. paindoux

    @armelle
    Puisque vous me posez la question des journées de travail effectuées, je vous dirai que je jouis de ma retraite après plus de 42 ans de travail.
    Et vous ? ne seriez-vous pas au RSA ? ne seriez-vous de ceux et celles qui profitent du système en touchant toutes sortes d’allocations pour aller en croisières ; acheter des grosses voitures ; des smartphones derniers cris et que sais-je d’autres ???
    Madame, mes parents m’ont donné le goût de l’effort pour avoir ce que j’ai aujourd’hui. Ils m’ont aussi appris le respect des choses qui ne m’appartiennent pas.
    En ce moment, vous voulez tout, sans effort. Vous vous permettez de casser l’outil de travail sous prétexte d’un SEUL licenciement ! Les textes sont très clairs en la matière et donc si licenciement, il y a, je crois que le chef d’entreprise sait ce qu’il fait.
    Vous faites grève pendant des semaines et vous voulez qu’on vous paie ces jours chômés !! C’est tout cela la spécificité antillaise ?? J’ai vraiment honte pour vous Madame et pour certains des syndicats qui n’ont rien compris dans ce domaine.
    Continuez à mettre à terre l’économie déjà moribonde de cette île avec votre mentalité d’une autre époque.
    Une antillaise qui regarde couler tout doucement son île natale.

Les commentaires sont fermés