Martinique-Normandie : Rencontre avec une hyper diplômée, Mireille Barclais est styliste-designer

Vues : 511

Mireille vit en Normandie, dans une région du Nord-Ouest de la France.

Une coiffure sculpturale et un sourire franc font le charme de cette styliste de Martinique que nous rencontrons au Parc des Expositions à Paris.


Lundi 8 mai dernier, Mireille Barclais croise notre regard à la Foire de Paris. Difficile de ne pas la saluer et nous cherchons à la connaître. Qui est cette styliste-designer qui tient son stand dans la zone dédiée aux Terres des Tropiques. Elle s’étonne de notre intérêt, c’est le dernier jour des soldes et Mireille commence à emballer, mannequins, vêtements et accessoires qui signent sa « marque ».

Parmi ses madras, ses tissus venus de différents continents, ses wax de Hollande, ses madras des Indes et son tissu Bogolan du Mali et du Togo, du Burkina Faso et de la Guinée. La jeune designer nous livre une petite tranche de sa vie.

Depuis plus d’une quinzaine d’années, Mireille a réussi tous ses examens dans le domaine de la couture.
La professionnelle du fil et de l’aiguille a fait des études de manager, a eu haut-la-main un CAP/BEP de couture en Martinique. Après l’antillaise, passe avec succès son Baccalauréat professionnel en option chaussure maroquinerie et termine ce long cursus professionnel avec éclat. Mireille Barclais est diplômée d’un BTS des matériaux souples.

Cet été, place aux préparatifs. Mireille nous fait des confidences, pour cet été 2017, elle prépare la collection Blue Tierra.

Mireille Barclais, une styliste-designer qui n’est pas à son premier essai.

En 1995, dans la catégorie « jeunes créateurs » la martiniquaise gagne à Paris, le concours Palme espoir de la Mode. Dix ans plus tard elle ouvre sa boutique en ligne qui habille femmes et enfants.
Son chouchou, le rabanne, une toile de jute en fibre naturelle connue pour sa résistance et sa souplesse. Le tissu associé à la soie et au satin, l’ancienne étudiante de ModeEstah, en a fait sa signature.

En quittant Mireille Barclais nous remercions une hôtesse de Guyane qui sourit à des clients potentiels,

et nous faisons une dernière escale à la cantine où officient Jean-Pierre et Jacky.

Accras à volonté, planteurs, pâtés antillais, « à la Bonne Franquette », nous faisons une escale de dégustation à la 113 ème Foire de Paris  avant d’apercevoir une case créole, celle de la Région Guadeloupe,

un dernier shooting à la Porte de Versailles. Prochain rendez-vous pour les exposants, en 2018, aux Terres des Tropiques à Paris.

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy                            Photos C’news Actus Dothy